Browse Source

Publishing

master
David Larlet 3 months ago
parent
commit
a56e8b16cc

+ 2
- 2
david/2021/01/07/index.html View File

@@ -59,7 +59,7 @@
<p class="center">
<a rel="prev" href="/david/2021/01/06/" title="Publication précédente : Clown d’État">←</a> •
<a href="/david/" title="Aller à l’accueil">🏠</a>
• <a rel="next" href="/david/2021/01/08/" title="Publication suivante : Holisme écologique">→</a>
</p>
</nav>
<hr>
@@ -82,7 +82,7 @@
<p class="center">
<a rel="prev" href="/david/2021/01/06/" title="Publication précédente : Clown d’État">←</a> •
<a href="/david/2021/" title="Liste des publications récentes">↑</a>
• <a rel="next" href="/david/2021/01/08/" title="Publication suivante : Holisme écologique">→</a>
</p>
</nav>
</article>

+ 184
- 0
david/2021/01/08/index.html View File

@@ -0,0 +1,184 @@
<!doctype html><!-- This is a valid HTML5 document. -->
<!-- Screen readers, SEO, extensions and so on. -->
<html lang="fr">
<!-- Has to be within the first 1024 bytes, hence before the <title>
See: https://www.w3.org/TR/2012/CR-html5-20121217/document-metadata.html#charset -->
<meta charset="utf-8">
<!-- Why no `X-UA-Compatible` meta: https://stackoverflow.com/a/6771584 -->
<!-- The viewport meta is quite crowded and we are responsible for that.
See: https://codepen.io/tigt/post/meta-viewport-for-2015 -->
<meta name="viewport" content="width=device-width,initial-scale=1">
<!-- Required to make a valid HTML5 document. -->
<title>Holisme écologique — David Larlet</title>
<meta name="description" content="Il devint clair pour moi que c’était l’unité de mes opinions — leur holisme écologique, pas seulement leurs composantes individuelles — qui leur donnait une force radicale. Qu’une société soit décentralisée, qu’elle utilise l’énergie solaire ou éolienne, qu’elle cultive biologiquement ou qu’elle réduise la pollution : aucune de ces mesures à elle seule ou même en association limitée ne fait une société écologique. Pas plus que des étapes fragmentaires, même bien intentionnées, ne résolvent même partiellement des problèmes qui ont atteint un caractère universel, global et catastrophique. Au contraire, des « solutions » partielles servent seulement de cosmétique pour dissimuler la nature profonde de la crise écologique. Elles détournent ainsi l’attention publique et la connaissance théorique d’une compréhension adéquate de la profondeur et de l’étendue des changements nécessaires.">
<!-- That good ol' feed, subscribe :). -->
<link rel="alternate" type="application/atom+xml" title="Feed" href="/david/log/">
<!-- Generated from https://realfavicongenerator.net/ such a mess. -->
<link rel="apple-touch-icon" sizes="180x180" href="/static/david/icons2/apple-touch-icon.png">
<link rel="icon" type="image/png" sizes="32x32" href="/static/david/icons2/favicon-32x32.png">
<link rel="icon" type="image/png" sizes="16x16" href="/static/david/icons2/favicon-16x16.png">
<link rel="manifest" href="/static/david/icons2/site.webmanifest">
<link rel="mask-icon" href="/static/david/icons2/safari-pinned-tab.svg" color="#07486c">
<link rel="shortcut icon" href="/static/david/icons2/favicon.ico">
<meta name="msapplication-TileColor" content="#f0f0ea">
<meta name="msapplication-config" content="/static/david/icons2/browserconfig.xml">
<meta name="theme-color" content="#f0f0ea">
<!-- Documented, feel free to shoot an email. -->
<link rel="stylesheet" href="/static/david/css/style_2020-06-19.css">
<!-- See https://www.zachleat.com/web/comprehensive-webfonts/ for the trade-off. -->
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t4_poly_regular.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: light), (prefers-color-scheme: no-preference)" crossorigin>
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t4_poly_bold.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: light), (prefers-color-scheme: no-preference)" crossorigin>
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t4_poly_italic.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: light), (prefers-color-scheme: no-preference)" crossorigin>
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t3_regular.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: dark)" crossorigin>
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t3_bold.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: dark)" crossorigin>
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t3_italic.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: dark)" crossorigin>
<script>
function toggleTheme(themeName) {
document.documentElement.classList.toggle(
'forced-dark',
themeName === 'dark'
)
document.documentElement.classList.toggle(
'forced-light',
themeName === 'light'
)
}
const selectedTheme = localStorage.getItem('theme')
if (selectedTheme !== 'undefined') {
toggleTheme(selectedTheme)
}
</script>

<body class="remarkdown h1-underline h2-underline h3-underline hr-center ul-star pre-tick" data-instant-intensity="viewport-all">

<article>
<header>
<h1>Holisme écologique</h1>
</header>
<nav>
<p class="center">
<a rel="prev" href="/david/2021/01/07/" title="Publication précédente : Blancheur">←</a> •
<a href="/david/" title="Aller à l’accueil">🏠</a>
</p>
</nav>
<hr>


<blockquote>
<p>Il devint clair pour moi que c’était l’<em>unité</em> de mes opinions — leur <mark>holisme écologique</mark>, pas seulement leurs composantes individuelles — qui leur donnait une force radicale. Qu’une société soit décentralisée, qu’elle utilise l’énergie solaire ou éolienne, qu’elle cultive biologiquement ou qu’elle réduise la pollution : aucune de ces mesures à elle seule ou même en association limitée ne fait une société écologique. Pas plus que des étapes fragmentaires, même bien intentionnées, ne résolvent même partiellement des problèmes qui ont atteint un caractère universel, global et catastrophique. Au contraire, des « solutions » partielles servent seulement de cosmétique pour dissimuler la nature profonde de la crise écologique. Elles détournent ainsi l’attention publique et la connaissance théorique d’une compréhension adéquate de la profondeur et de l’étendue des changements nécessaires.</p>
<p><cite><em>L’écologie sociale</em>, Murray Bookchin</cite></p>
</blockquote>
<p>Suite de mes <a href="/david/stream/2018/09/03/">aventures</a> pour réduire ma consommation d’animaux tués pour mon plaisir. <strong>Pour essayer de former un tout cohérent dans mes comportements autour du vivant.</strong> Il me reste encore quelques points de friction tenaces :</p>
<ol>
<li>Réduire ma consommation d’œufs : difficile pour l’instant car c’est ma principale source d’acides aminés essentiels et j’ai la croyance que je n’ai pas trop à me soucier de prendre des compléments dans cette situation. À creuser, c’est probablement faux et j’ai peut-être d’autres carences comme la vitamine B12 même si je fais attention.</li>
<li>Statuer sur la laine et la fourrure/cuir : il faudrait que je fasse un article complet sur les bienfaits de la laine lorsqu’on passe du temps en forêt et la fourrure est culturellement très ancrée par ici. Je m’auto-convaincs que l’utilisation des chutes issues de la chasse par les Premières Nations est un moindre mal mais ça ne va pas tenir bien longtemps.</li>
<li>Et la pêche ?! Ce qui est rassurant c’est que je n’ai pas réussi à me nourrir de plus de 5 poissons depuis que je suis au Canada :D. Et je dois avouer que la mise à mort de ma dernière « prise » a été difficile à accepter. Suffisamment pour que <a href="/david/blog/2018/bivouac-automnal/">le doute</a> se fasse de plus en plus insistant. J’ai maintenant <a href="/david/2020/10/28/">une autre</a> <a href="/david/stream/2019/07/30/">source d’occupation</a>.</li>
</ol>
<p>Pourquoi en parler aujourd’hui ? Rien à voir avec une éventuelle résolution mais la conjonction de plusieurs lectures simultanées :</p>
<ol>
<li>Le fait que la Covid a probablement <a href="https://reporterre.net/Les-elevages-de-visons-en-Chine-a-l-origine-du-Covid-19-Les-indices-s-accumulent">pour origine les élevages produisant de la fourrure</a> (<a href="/david/cache/2021/22172cf6d8f4f1e910ed6599b3557c8a/">cache</a>) ce qui m’a renvoyé vers <a href="https://www.actasia.org/wp-content/uploads/2019/10/China-Fur-Report-7.4-DIGITAL-2.pdf">ce document</a> (<a href="/static/david/2021/china-fur-report.pdf">cache</a>, 6Mo) expliquant la situation en Chine. Au passage, on s’éloigne du récit du pauvre chinois qui est obligé d’aller chasser des animaux sauvages pour manger et qui transmet la maladie ainsi. Dans ce scénario, l’origine de cette maladie devient encore une fois… les riches.</li>
<li>Le fait que l’on soit en train d’abattre des centaines de milliers de canards dans le Sud-Ouest français après les avoir torturés afin de lutter contre la « nouvelle » grippe aviaire (il y en aura d’autres, comme les covids). Quel massacre inutile.</li>
<li>Mon dégoût de plus en plus prononcé pour la chasse et les <a href="https://reporterre.net/Des-chasseurs-massacrent-sadiquement-des-sangliers-a-l-arme-blanche">pratiques odieuses</a> (<a href="/david/cache/2021/28242a5ba209770efabfdbe5a6718719/">cache</a>) des chasseurs. De ce besoin de domination de l’homme sur l’animal et en fait sur tout autre être vivant.</li>
</ol>
<p>Merci aux personnes qui m’ont fait évoluer au fil des années sur le sujet sans que je sois suffisamment réactif de mon côté, notamment <a href="http://emmanuel.clement.free.fr/">Emmanuel</a>. C’est par petits coups de rame successifs que j’arrive à réajuster le cap. Et par petits exemples que je montre un autre cap possible aux suivant·e·s.</p>

<blockquote>
<p>Rentré au lac, j’attrape mon premier poisson à cinq heure le soir. Un deuxième trois minutes plus tard et un troisième une heure et demie après. Trois ombles vif-argent, électrisés par la colère, luisent sur la glace. La peau est traversée d’impulsions électriques. Je les tue et regarde la plaine en murmurant ces mots de gratitude que les Sibériens adressaient autrefois à la bête qu’ils détruisaient ou au monde qu’ils contribuaient à vider. Dans la société moderne, la taxe carbone remplace ce <mark>« merci — pardon »</mark>.<br />
Le bonheur d’avoir dans son assiette le poisson que l’on a pêché, dans sa tasse l’eau qu’on a tirée et dans son poêle le bois qu’on a fendu : l’ermite puise à la source. La chair, l’eau et le bois sont encore frémissants.</p>
<p><cite><em><a href="/david/2020/12/21/#dans-les-forets-de-siberie">Dans les forêts de Sibérie</a></em>, Sylvain Tesson</cite></p>
</blockquote>

<nav>
<p class="center">
<a rel="prev" href="/david/2021/01/07/" title="Publication précédente : Blancheur">←</a> •
<a href="/david/2021/" title="Liste des publications récentes">↑</a>
</p>
</nav>
</article>


<hr>

<footer>
<p>
<a href="/david/" title="Aller à l’accueil">🏠</a> •
<a href="/david/log/" title="Accès au flux RSS">🤖</a> •
<a href="http://larlet.com" title="Go to my English profile" data-instant>🇨🇦</a> •
<a href="mailto:david%40larlet.fr" title="Envoyer un courriel">📮</a> •
<abbr title="Hébergeur : Alwaysdata, 62 rue Tiquetonne 75002 Paris, +33184162340">🧚</abbr>
</p>
<template id="theme-selector">
<form>
<fieldset>
<legend>Thème</legend>
<label>
<input type="radio" value="auto" name="chosen-color-scheme" checked> Auto
</label>
<label>
<input type="radio" value="dark" name="chosen-color-scheme"> Foncé
</label>
<label>
<input type="radio" value="light" name="chosen-color-scheme"> Clair
</label>
</fieldset>
</form>
</template>
</footer>
<script src="/static/david/js/instantpage-5.1.0.min.js" type="module"></script>
<script>
function loadThemeForm(templateName) {
const themeSelectorTemplate = document.querySelector(templateName)
const form = themeSelectorTemplate.content.firstElementChild
themeSelectorTemplate.replaceWith(form)

form.addEventListener('change', (e) => {
const chosenColorScheme = e.target.value
localStorage.setItem('theme', chosenColorScheme)
toggleTheme(chosenColorScheme)
})

const selectedTheme = localStorage.getItem('theme')
if (selectedTheme && selectedTheme !== 'undefined') {
form.querySelector(`[value="${selectedTheme}"]`).checked = true
}
}

const prefersColorSchemeDark = '(prefers-color-scheme: dark)'
window.addEventListener('load', () => {
let hasDarkRules = false
for (const styleSheet of Array.from(document.styleSheets)) {
let mediaRules = []
for (const cssRule of styleSheet.cssRules) {
if (cssRule.type !== CSSRule.MEDIA_RULE) {
continue
}
// WARNING: Safari does not have/supports `conditionText`.
if (cssRule.conditionText) {
if (cssRule.conditionText !== prefersColorSchemeDark) {
continue
}
} else {
if (cssRule.cssText.startsWith(prefersColorSchemeDark)) {
continue
}
}
mediaRules = mediaRules.concat(Array.from(cssRule.cssRules))
}

// WARNING: do not try to insert a Rule to a styleSheet you are
// currently iterating on, otherwise the browser will be stuck
// in a infinite loop…
for (const mediaRule of mediaRules) {
styleSheet.insertRule(mediaRule.cssText)
hasDarkRules = true
}
}
if (hasDarkRules) {
loadThemeForm('#theme-selector')
}
})
</script>
</body>
</html>

+ 2
- 0
david/2021/index.html View File

@@ -77,6 +77,8 @@
<h2><a href="/david/2021/01/07/">Blancheur</a> (2021-01-07)</h2>
<h2><a href="/david/2021/01/08/">Holisme écologique</a> (2021-01-08)</h2>
</main>



+ 26
- 0
david/2021/sources/2021-01-08 - Holisme écologique.md View File

@@ -0,0 +1,26 @@
# Holisme écologique

> Il devint clair pour moi que c’était l’*unité* de mes opinions — leur ==holisme écologique==, pas seulement leurs composantes individuelles — qui leur donnait une force radicale. Qu’une société soit décentralisée, qu’elle utilise l’énergie solaire ou éolienne, qu’elle cultive biologiquement ou qu’elle réduise la pollution : aucune de ces mesures à elle seule ou même en association limitée ne fait une société écologique. Pas plus que des étapes fragmentaires, même bien intentionnées, ne résolvent même partiellement des problèmes qui ont atteint un caractère universel, global et catastrophique. Au contraire, des « solutions » partielles servent seulement de cosmétique pour dissimuler la nature profonde de la crise écologique. Elles détournent ainsi l’attention publique et la connaissance théorique d’une compréhension adéquate de la profondeur et de l’étendue des changements nécessaires.
>
> <cite>*L’écologie sociale*, Murray Bookchin</cite>

Suite de mes [aventures](/david/stream/2018/09/03/) pour réduire ma consommation d’animaux tués pour mon plaisir. **Pour essayer de former un tout cohérent dans mes comportements autour du vivant.** Il me reste encore quelques points de friction tenaces :

1. Réduire ma consommation d’œufs : difficile pour l’instant car c’est ma principale source d’acides aminés essentiels et j’ai la croyance que je n’ai pas trop à me soucier de prendre des compléments dans cette situation. À creuser, c’est probablement faux et j’ai peut-être d’autres carences comme la vitamine B12 même si je fais attention.
2. Statuer sur la laine et la fourrure/cuir : il faudrait que je fasse un article complet sur les bienfaits de la laine lorsqu’on passe du temps en forêt et la fourrure est culturellement très ancrée par ici. Je m’auto-convaincs que l’utilisation des chutes issues de la chasse par les Premières Nations est un moindre mal mais ça ne va pas tenir bien longtemps.
3. Et la pêche ?! Ce qui est rassurant c’est que je n’ai pas réussi à me nourrir de plus de 5 poissons depuis que je suis au Canada :D. Et je dois avouer que la mise à mort de ma dernière « prise » a été difficile à accepter. Suffisamment pour que [le doute](/david/blog/2018/bivouac-automnal/) se fasse de plus en plus insistant. J’ai maintenant [une autre](/david/2020/10/28/) [source d’occupation](/david/stream/2019/07/30/).

Pourquoi en parler aujourd’hui ? Rien à voir avec une éventuelle résolution mais la conjonction de plusieurs lectures simultanées :

1. Le fait que la Covid a probablement [pour origine les élevages produisant de la fourrure](https://reporterre.net/Les-elevages-de-visons-en-Chine-a-l-origine-du-Covid-19-Les-indices-s-accumulent) ([cache](/david/cache/2021/22172cf6d8f4f1e910ed6599b3557c8a/)) ce qui m’a renvoyé vers [ce document](https://www.actasia.org/wp-content/uploads/2019/10/China-Fur-Report-7.4-DIGITAL-2.pdf) ([cache](/static/david/2021/china-fur-report.pdf), 6Mo) expliquant la situation en Chine. Au passage, on s’éloigne du récit du pauvre chinois qui est obligé d’aller chasser des animaux sauvages pour manger et qui transmet la maladie ainsi. Dans ce scénario, l’origine de cette maladie devient encore une fois… les riches.
2. Le fait que l’on soit en train d’abattre des centaines de milliers de canards dans le Sud-Ouest français après les avoir torturés afin de lutter contre la « nouvelle » grippe aviaire (il y en aura d’autres, comme les covids). Quel massacre inutile.
3. Mon dégoût de plus en plus prononcé pour la chasse et les [pratiques odieuses](https://reporterre.net/Des-chasseurs-massacrent-sadiquement-des-sangliers-a-l-arme-blanche) ([cache](/david/cache/2021/28242a5ba209770efabfdbe5a6718719/)) des chasseurs. De ce besoin de domination de l’homme sur l’animal et en fait sur tout autre être vivant.

Merci aux personnes qui m’ont fait évoluer au fil des années sur le sujet sans que je sois suffisamment réactif de mon côté, notamment [Emmanuel](http://emmanuel.clement.free.fr/). C’est par petits coups de rame successifs que j’arrive à réajuster le cap. Et par petits exemples que je montre un autre cap possible aux suivant·e·s.

> Rentré au lac, j’attrape mon premier poisson à cinq heure le soir. Un deuxième trois minutes plus tard et un troisième une heure et demie après. Trois ombles vif-argent, électrisés par la colère, luisent sur la glace. La peau est traversée d’impulsions électriques. Je les tue et regarde la plaine en murmurant ces mots de gratitude que les Sibériens adressaient autrefois à la bête qu’ils détruisaient ou au monde qu’ils contribuaient à vider. Dans la société moderne, la taxe carbone remplace ce ==« merci — pardon »==.
> Le bonheur d’avoir dans son assiette le poisson que l’on a pêché, dans sa tasse l’eau qu’on a tirée et dans son poêle le bois qu’on a fendu : l’ermite puise à la source. La chair, l’eau et le bois sont encore frémissants.
>
> <cite>*[Dans les forêts de Sibérie](/david/2020/12/21/#dans-les-forets-de-siberie)*, Sylvain Tesson</cite>



+ 2
- 0
david/index.html View File

@@ -73,6 +73,8 @@
<nav>
<ul>
<li><a href="/david/2021/01/08/">Holisme écologique</a> (2021-01-08)</li>
<li><a href="/david/2021/01/07/">Blancheur</a> (2021-01-07)</li>
<li><a href="/david/2021/01/06/">Clown d’État</a> (2021-01-06)</li>

+ 34
- 1
david/log/index.xml View File

@@ -5,13 +5,46 @@
<link href="https://larlet.fr/david/" rel="alternate" type="text/html" />
<link href="https://larlet.fr/david/log/" rel="self" />
<id>https://larlet.fr/david/</id>
<updated>2021-01-14T12:00:00+01:00</updated>
<updated>2021-01-15T12:00:00+01:00</updated>
<author>
<name>David Larlet</name>
<uri>https://larlet.fr/david/</uri>
</author>
<rights>Copyright (c) 2004-2021, David Larlet</rights>
<entry xml:lang="fr">
<title>Holisme écologique</title>
<link href="https://larlet.fr/david/2021/01/08/" rel="alternate" type="text/html" />
<updated>2021-01-08T12:00:00+01:00</updated>
<id>https://larlet.fr/david/2021/01/08/</id>
<summary type="html">

&lt;blockquote&gt;
&lt;p&gt;Il devint clair pour moi que c’était l’&lt;em&gt;unité&lt;/em&gt; de mes opinions — leur &lt;mark&gt;holisme écologique&lt;/mark&gt;, pas seulement leurs composantes individuelles — qui leur donnait une force radicale. Qu’une société soit décentralisée, qu’elle utilise l’énergie solaire ou éolienne, qu’elle cultive biologiquement ou qu’elle réduise la pollution : aucune de ces mesures à elle seule ou même en association limitée ne fait une société écologique. Pas plus que des étapes fragmentaires, même bien intentionnées, ne résolvent même partiellement des problèmes qui ont atteint un caractère universel, global et catastrophique. Au contraire, des « solutions » partielles servent seulement de cosmétique pour dissimuler la nature profonde de la crise écologique. Elles détournent ainsi l’attention publique et la connaissance théorique d’une compréhension adéquate de la profondeur et de l’étendue des changements nécessaires.&lt;/p&gt;
&lt;p&gt;&lt;cite&gt;&lt;em&gt;L’écologie sociale&lt;/em&gt;, Murray Bookchin&lt;/cite&gt;&lt;/p&gt;
&lt;/blockquote&gt;
&lt;p&gt;Suite de mes &lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/stream/2018/09/03/&quot;&gt;aventures&lt;/a&gt; pour réduire ma consommation d’animaux tués pour mon plaisir. &lt;strong&gt;Pour essayer de former un tout cohérent dans mes comportements autour du vivant.&lt;/strong&gt; Il me reste encore quelques points de friction tenaces :&lt;/p&gt;
&lt;ol&gt;
&lt;li&gt;Réduire ma consommation d’œufs : difficile pour l’instant car c’est ma principale source d’acides aminés essentiels et j’ai la croyance que je n’ai pas trop à me soucier de prendre des compléments dans cette situation. À creuser, c’est probablement faux et j’ai peut-être d’autres carences comme la vitamine B12 même si je fais attention.&lt;/li&gt;
&lt;li&gt;Statuer sur la laine et la fourrure/cuir : il faudrait que je fasse un article complet sur les bienfaits de la laine lorsqu’on passe du temps en forêt et la fourrure est culturellement très ancrée par ici. Je m’auto-convaincs que l’utilisation des chutes issues de la chasse par les Premières Nations est un moindre mal mais ça ne va pas tenir bien longtemps.&lt;/li&gt;
&lt;li&gt;Et la pêche ?! Ce qui est rassurant c’est que je n’ai pas réussi à me nourrir de plus de 5 poissons depuis que je suis au Canada :D. Et je dois avouer que la mise à mort de ma dernière « prise » a été difficile à accepter. Suffisamment pour que &lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/blog/2018/bivouac-automnal/&quot;&gt;le doute&lt;/a&gt; se fasse de plus en plus insistant. J’ai maintenant &lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/2020/10/28/&quot;&gt;une autre&lt;/a&gt; &lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/stream/2019/07/30/&quot;&gt;source d’occupation&lt;/a&gt;.&lt;/li&gt;
&lt;/ol&gt;
&lt;p&gt;Pourquoi en parler aujourd’hui ? Rien à voir avec une éventuelle résolution mais la conjonction de plusieurs lectures simultanées :&lt;/p&gt;
&lt;ol&gt;
&lt;li&gt;Le fait que la Covid a probablement &lt;a href=&quot;https://reporterre.net/Les-elevages-de-visons-en-Chine-a-l-origine-du-Covid-19-Les-indices-s-accumulent&quot;&gt;pour origine les élevages produisant de la fourrure&lt;/a&gt; (&lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/cache/2021/22172cf6d8f4f1e910ed6599b3557c8a/&quot;&gt;cache&lt;/a&gt;) ce qui m’a renvoyé vers &lt;a href=&quot;https://www.actasia.org/wp-content/uploads/2019/10/China-Fur-Report-7.4-DIGITAL-2.pdf&quot;&gt;ce document&lt;/a&gt; (&lt;a href=&quot;https://larlet.fr/static/david/2021/china-fur-report.pdf&quot;&gt;cache&lt;/a&gt;, 6Mo) expliquant la situation en Chine. Au passage, on s’éloigne du récit du pauvre chinois qui est obligé d’aller chasser des animaux sauvages pour manger et qui transmet la maladie ainsi. Dans ce scénario, l’origine de cette maladie devient encore une fois… les riches.&lt;/li&gt;
&lt;li&gt;Le fait que l’on soit en train d’abattre des centaines de milliers de canards dans le Sud-Ouest français après les avoir torturés afin de lutter contre la « nouvelle » grippe aviaire (il y en aura d’autres, comme les covids). Quel massacre inutile.&lt;/li&gt;
&lt;li&gt;Mon dégoût de plus en plus prononcé pour la chasse et les &lt;a href=&quot;https://reporterre.net/Des-chasseurs-massacrent-sadiquement-des-sangliers-a-l-arme-blanche&quot;&gt;pratiques odieuses&lt;/a&gt; (&lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/cache/2021/28242a5ba209770efabfdbe5a6718719/&quot;&gt;cache&lt;/a&gt;) des chasseurs. De ce besoin de domination de l’homme sur l’animal et en fait sur tout autre être vivant.&lt;/li&gt;
&lt;/ol&gt;
&lt;p&gt;Merci aux personnes qui m’ont fait évoluer au fil des années sur le sujet sans que je sois suffisamment réactif de mon côté, notamment &lt;a href=&quot;http://emmanuel.clement.free.fr/&quot;&gt;Emmanuel&lt;/a&gt;. C’est par petits coups de rame successifs que j’arrive à réajuster le cap. Et par petits exemples que je montre un autre cap possible aux suivant·e·s.&lt;/p&gt;

&lt;blockquote&gt;
&lt;p&gt;Rentré au lac, j’attrape mon premier poisson à cinq heure le soir. Un deuxième trois minutes plus tard et un troisième une heure et demie après. Trois ombles vif-argent, électrisés par la colère, luisent sur la glace. La peau est traversée d’impulsions électriques. Je les tue et regarde la plaine en murmurant ces mots de gratitude que les Sibériens adressaient autrefois à la bête qu’ils détruisaient ou au monde qu’ils contribuaient à vider. Dans la société moderne, la taxe carbone remplace ce &lt;mark&gt;« merci — pardon »&lt;/mark&gt;.&lt;br /&gt;
Le bonheur d’avoir dans son assiette le poisson que l’on a pêché, dans sa tasse l’eau qu’on a tirée et dans son poêle le bois qu’on a fendu : l’ermite puise à la source. La chair, l’eau et le bois sont encore frémissants.&lt;/p&gt;
&lt;p&gt;&lt;cite&gt;&lt;em&gt;&lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/2020/12/21/#dans-les-forets-de-siberie&quot;&gt;Dans les forêts de Sibérie&lt;/a&gt;&lt;/em&gt;, Sylvain Tesson&lt;/cite&gt;&lt;/p&gt;
&lt;/blockquote&gt;
&lt;hr/&gt;&lt;p&gt;&lt;a href=&quot;mailto:david@larlet.fr&quot;&gt;Réagir ?&lt;/a&gt;&lt;/p&gt;</summary>
</entry>
<entry xml:lang="fr">
<title>Blancheur</title>
<link href="https://larlet.fr/david/2021/01/07/" rel="alternate" type="text/html" />

Loading…
Cancel
Save