Browse Source

Publishing

master
David Larlet 3 months ago
parent
commit
6b3d7e76b1

+ 1
- 1
david/2021/01/03/index.html View File

@@ -69,7 +69,7 @@
<p>Il existe une limite à la force que les plus puissants eux-mêmes ne sauraient atteindre sans se détruire. L’art véritable de tout gouvernement est <mark>d’évaluer cette limite</mark>. Le mauvais usage du pouvoir constitue le péché fatal. La loi ne peut être un outil de vengeance, pas plus qu’un otage ou une barrière contre les martyrs qu’elle a pu créer. On ne peux menacer un individu et se soustraire aux conséquences.</p>
<p><cite><em>Muad’Dib et la Loi</em>, extrait des <em>Commentaires de Stilgar</em> (<a href="/david/2020/12/21/#dune">Dune</a> II. Le messie de Dune)</cite></p>
</blockquote>
<p>J’ai les yeux rivés sur les courbes de vaccination et j’ai beau refaire mes calculs il n’y a aucune chance que le « <a href="https://inessential.com/2020/12/31/when_are_we_back_to_normal">retour à l’anormal</a> (<a href="/david/cache/2021/c8678419b1c96d90ea066a3f6f6e3479/">cache</a>)&nbsp;» soit pour cet été. Après une année de pandémie, je suis dans l’incompréhension totale. Il suffisait pourtant de regarder <a href="/david/2020/12/15/#contagion">Contagion</a>…</p>
<p>J’ai les yeux rivés sur les courbes de vaccination et j’ai beau refaire mes calculs il n’y a aucune chance que le «&nbsp;<a href="https://inessential.com/2020/12/31/when_are_we_back_to_normal">retour à l’anormal</a> (<a href="/david/cache/2021/c8678419b1c96d90ea066a3f6f6e3479/">cache</a>)&nbsp;» soit pour cet été. Après une année de pandémie, je suis dans l’incompréhension totale. Il suffisait pourtant de regarder <a href="/david/2020/12/15/#contagion">Contagion</a>…</p>
<p>Puisque le gouvernement ne fait clairement pas le boulot, voici quelques sites permettant de vous y retrouver au niveau de la vaccination&nbsp;:</p>
<ul>
<li><a href="https://art-bd.shinyapps.io/covid19canada/">pour le Canada</a> (onglet VaxView)&#8239;;</li>

+ 2
- 2
david/2021/01/10/index.html View File

@@ -59,7 +59,7 @@
<p class="center">
<a rel="prev" href="/david/2021/01/09/" title="Publication précédente : Science-F(r)iction">←</a> •
<a href="/david/" title="Aller à l’accueil">🏠</a>
• <a rel="next" href="/david/2021/01/11/" title="Publication suivante : Marche ou trêve">→</a>
</p>
</nav>
<hr>
@@ -95,7 +95,7 @@
<p class="center">
<a rel="prev" href="/david/2021/01/09/" title="Publication précédente : Science-F(r)iction">←</a> •
<a href="/david/2021/" title="Liste des publications récentes">↑</a>
• <a rel="next" href="/david/2021/01/11/" title="Publication suivante : Marche ou trêve">→</a>
</p>
</nav>
</article>

+ 173
- 0
david/2021/01/11/index.html View File

@@ -0,0 +1,173 @@
<!doctype html><!-- This is a valid HTML5 document. -->
<!-- Screen readers, SEO, extensions and so on. -->
<html lang="fr">
<!-- Has to be within the first 1024 bytes, hence before the <title>
See: https://www.w3.org/TR/2012/CR-html5-20121217/document-metadata.html#charset -->
<meta charset="utf-8">
<!-- Why no `X-UA-Compatible` meta: https://stackoverflow.com/a/6771584 -->
<!-- The viewport meta is quite crowded and we are responsible for that.
See: https://codepen.io/tigt/post/meta-viewport-for-2015 -->
<meta name="viewport" content="width=device-width,initial-scale=1">
<!-- Required to make a valid HTML5 document. -->
<title>Marche ou trêve — David Larlet</title>
<meta name="description" content="L’engouement de nos sociétés pour la marche témoigne de cette volonté de s’arracher aux routines de la vie personnelle pour quelques heures ou davantage et devenir anonyme sur les chemins, sans plus avoir de contraintes d’identité. Le marcheur est libre de ses mouvements, de son rythme, il ne doit plus rien à personne, et nul ne vient le rappeler à ses responsabilités. Il est ailleurs, nul ne sait qui il est ni où il va. Il noue des relations provisoires ou durables avec les autres, mais à son gré. Sur les chemins de traverse, le sentiment de soi se dénoue, les exigences de la vie sociale se relâchent. La marche est un exercice ludique et contrôlé de disparition, une réappropriation heureuse de l’existence.">
<!-- That good ol' feed, subscribe :). -->
<link rel="alternate" type="application/atom+xml" title="Feed" href="/david/log/">
<!-- Generated from https://realfavicongenerator.net/ such a mess. -->
<link rel="apple-touch-icon" sizes="180x180" href="/static/david/icons2/apple-touch-icon.png">
<link rel="icon" type="image/png" sizes="32x32" href="/static/david/icons2/favicon-32x32.png">
<link rel="icon" type="image/png" sizes="16x16" href="/static/david/icons2/favicon-16x16.png">
<link rel="manifest" href="/static/david/icons2/site.webmanifest">
<link rel="mask-icon" href="/static/david/icons2/safari-pinned-tab.svg" color="#07486c">
<link rel="shortcut icon" href="/static/david/icons2/favicon.ico">
<meta name="msapplication-TileColor" content="#f0f0ea">
<meta name="msapplication-config" content="/static/david/icons2/browserconfig.xml">
<meta name="theme-color" content="#f0f0ea">
<!-- Documented, feel free to shoot an email. -->
<link rel="stylesheet" href="/static/david/css/style_2020-06-19.css">
<!-- See https://www.zachleat.com/web/comprehensive-webfonts/ for the trade-off. -->
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t4_poly_regular.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: light), (prefers-color-scheme: no-preference)" crossorigin>
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t4_poly_bold.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: light), (prefers-color-scheme: no-preference)" crossorigin>
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t4_poly_italic.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: light), (prefers-color-scheme: no-preference)" crossorigin>
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t3_regular.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: dark)" crossorigin>
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t3_bold.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: dark)" crossorigin>
<link rel="preload" href="/static/david/css/fonts/triplicate_t3_italic.woff2" as="font" type="font/woff2" media="(prefers-color-scheme: dark)" crossorigin>
<script>
function toggleTheme(themeName) {
document.documentElement.classList.toggle(
'forced-dark',
themeName === 'dark'
)
document.documentElement.classList.toggle(
'forced-light',
themeName === 'light'
)
}
const selectedTheme = localStorage.getItem('theme')
if (selectedTheme !== 'undefined') {
toggleTheme(selectedTheme)
}
</script>

<body class="remarkdown h1-underline h2-underline h3-underline em-underscore hr-center ul-star pre-tick" data-instant-intensity="viewport-all">

<article>
<header>
<h1>Marche ou trêve</h1>
</header>
<nav>
<p class="center">
<a rel="prev" href="/david/2021/01/10/" title="Publication précédente : Biologeek">←</a> •
<a href="/david/" title="Aller à l’accueil">🏠</a>
</p>
</nav>
<hr>


<blockquote>
<p>L’engouement de nos sociétés pour la marche témoigne de cette volonté de s’arracher aux routines de la vie personnelle pour quelques heures ou davantage et devenir anonyme sur les chemins, sans plus avoir de contraintes d’identité. Le marcheur est libre de ses mouvements, de son rythme, il ne doit plus rien à personne, et nul ne vient le rappeler à ses responsabilités. Il est ailleurs, nul ne sait qui il est ni où il va. Il noue des relations provisoires ou durables avec les autres, mais à son gré. <mark>Sur les chemins de traverse, le sentiment de soi se dénoue, les exigences de la vie sociale se relâchent.</mark> La marche est un exercice ludique et contrôlé de disparition, une réappropriation heureuse de l’existence.</p>
<p><cite><em>Disparaître de soi</em>, David Le Breton</cite></p>
</blockquote>
<p>Il est très surfait de faire une ode à la marche. Et pourtant, c’est là où je me sens le plus «&nbsp;<a href="/david/2021/01/07/">blanc</a>&nbsp;» et je regrette parfois d’avoir commencé à <a href="https://vimeo.com/473661570/46af2e921e">filmer</a> <a href="https://vimeo.com/485769887/190546b69c">ces</a> <a href="https://vimeo.com/492686199/31ac11260c">moments</a>. L’impression de perdre une partie de l’intimité que me procurent ces balades en forêt. De tenter de disparaitre en revenant avec un pancarte «&nbsp;J’existe&#8239;!&nbsp;» (en 4k s’il vous plait). Une incohérence de plus…</p>
<p><strong>J’ai transformé un moment de trêve avec moi-même.</strong> Un moment où je mettais en pause mon envie d’exprimer des émotions et des réactions pour mieux les ressentir. Un moment où les seules techniques étaient celles me permettant de (sur)vivre. Et cela s’est transformé en une mise en scène et une attention au partage. Une chorégraphie malaisante de ma personne dans un moment où je pouvais enfin l’oublier.</p>
<p>Peut-être que les limites matérielles auxquelles je me heurte sont le signe qu’il faut que je laisse le corps en paix dans ces moments là.</p>

<blockquote>
<p>En cet âge où les humains disposent de moyens de transport capables de traverser les profondeurs de l’espace-temps ou de survoler des surfaces planétaires virtuellement infranchissables, l’idée d’entreprendre de longs voyages à pied semble étrange. Pourtant, la marche demeure le premier moyen de locomotion sur Arrakis. On attribue ce fait aussi bien à un choix délibéré qu’aux rudes traitements que cette planète réserve à toute espèce mécanique. Dans les rigueurs d’Arrachis, <mark>la chair de l’homme est le recours le plus durable et le plus sûr</mark> du Hajj. Peut-être est-ce la conscience implicite de ce fait qui explique qu’Arrakis soit l’ultime miroir de l’âme.</p>
<p><cite><em>Guide du Hajj</em>, <a href="/david/2020/12/21/#dune">Dune</a> III. Les enfants de Dune</cite></p>
</blockquote>

<nav>
<p class="center">
<a rel="prev" href="/david/2021/01/10/" title="Publication précédente : Biologeek">←</a> •
<a href="/david/2021/" title="Liste des publications récentes">↑</a>
</p>
</nav>
</article>


<hr>

<footer>
<p>
<a href="/david/" title="Aller à l’accueil">🏠</a> •
<a href="/david/log/" title="Accès au flux RSS">🤖</a> •
<a href="http://larlet.com" title="Go to my English profile" data-instant>🇨🇦</a> •
<a href="mailto:david%40larlet.fr" title="Envoyer un courriel">📮</a> •
<abbr title="Hébergeur : Alwaysdata, 62 rue Tiquetonne 75002 Paris, +33184162340">🧚</abbr>
</p>
<template id="theme-selector">
<form>
<fieldset>
<legend>Thème</legend>
<label>
<input type="radio" value="auto" name="chosen-color-scheme" checked> Auto
</label>
<label>
<input type="radio" value="dark" name="chosen-color-scheme"> Foncé
</label>
<label>
<input type="radio" value="light" name="chosen-color-scheme"> Clair
</label>
</fieldset>
</form>
</template>
</footer>
<script src="/static/david/js/instantpage-5.1.0.min.js" type="module"></script>
<script>
function loadThemeForm(templateName) {
const themeSelectorTemplate = document.querySelector(templateName)
const form = themeSelectorTemplate.content.firstElementChild
themeSelectorTemplate.replaceWith(form)

form.addEventListener('change', (e) => {
const chosenColorScheme = e.target.value
localStorage.setItem('theme', chosenColorScheme)
toggleTheme(chosenColorScheme)
})

const selectedTheme = localStorage.getItem('theme')
if (selectedTheme && selectedTheme !== 'undefined') {
form.querySelector(`[value="${selectedTheme}"]`).checked = true
}
}

const prefersColorSchemeDark = '(prefers-color-scheme: dark)'
window.addEventListener('load', () => {
let hasDarkRules = false
for (const styleSheet of Array.from(document.styleSheets)) {
let mediaRules = []
for (const cssRule of styleSheet.cssRules) {
if (cssRule.type !== CSSRule.MEDIA_RULE) {
continue
}
// WARNING: Safari does not have/supports `conditionText`.
if (cssRule.conditionText) {
if (cssRule.conditionText !== prefersColorSchemeDark) {
continue
}
} else {
if (cssRule.cssText.startsWith(prefersColorSchemeDark)) {
continue
}
}
mediaRules = mediaRules.concat(Array.from(cssRule.cssRules))
}

// WARNING: do not try to insert a Rule to a styleSheet you are
// currently iterating on, otherwise the browser will be stuck
// in a infinite loop…
for (const mediaRule of mediaRules) {
styleSheet.insertRule(mediaRule.cssText)
hasDarkRules = true
}
}
if (hasDarkRules) {
loadThemeForm('#theme-selector')
}
})
</script>
</body>
</html>

+ 2
- 0
david/2021/index.html View File

@@ -83,6 +83,8 @@
<h2><a href="/david/2021/01/10/">Biologeek</a> (2021-01-10)</h2>
<h2><a href="/david/2021/01/11/">Marche ou trêve</a> (2021-01-11)</h2>
</main>



+ 16
- 0
david/2021/sources/2021-01-11 - Marche ou trêve.md View File

@@ -0,0 +1,16 @@
# Marche ou trêve

> L’engouement de nos sociétés pour la marche témoigne de cette volonté de s’arracher aux routines de la vie personnelle pour quelques heures ou davantage et devenir anonyme sur les chemins, sans plus avoir de contraintes d’identité. Le marcheur est libre de ses mouvements, de son rythme, il ne doit plus rien à personne, et nul ne vient le rappeler à ses responsabilités. Il est ailleurs, nul ne sait qui il est ni où il va. Il noue des relations provisoires ou durables avec les autres, mais à son gré. ==Sur les chemins de traverse, le sentiment de soi se dénoue, les exigences de la vie sociale se relâchent.== La marche est un exercice ludique et contrôlé de disparition, une réappropriation heureuse de l’existence.
>
> <cite>*Disparaître de soi*, David Le Breton</cite>

Il est très surfait de faire une ode à la marche. Et pourtant, c’est là où je me sens le plus « [blanc](/david/2021/01/07/) » et je regrette parfois d’avoir commencé à [filmer](https://vimeo.com/473661570/46af2e921e) [ces](https://vimeo.com/485769887/190546b69c) [moments](https://vimeo.com/492686199/31ac11260c). L’impression de perdre une partie de l’intimité que me procurent ces balades en forêt. De tenter de disparaitre en revenant avec un pancarte « J’existe ! » (en 4k s’il vous plait). Une incohérence de plus…

**J’ai transformé un moment de trêve avec moi-même.** Un moment où je mettais en pause mon envie d’exprimer des émotions et des réactions pour mieux les ressentir. Un moment où les seules techniques étaient celles me permettant de (sur)vivre. Et cela s’est transformé en une mise en scène et une attention au partage. Une chorégraphie malaisante de ma personne dans un moment où je pouvais enfin l’oublier.

Peut-être que les limites matérielles auxquelles je me heurte sont le signe qu’il faut que je laisse le corps en paix dans ces moments là.

> En cet âge où les humains disposent de moyens de transport capables de traverser les profondeurs de l’espace-temps ou de survoler des surfaces planétaires virtuellement infranchissables, l’idée d’entreprendre de longs voyages à pied semble étrange. Pourtant, la marche demeure le premier moyen de locomotion sur Arrakis. On attribue ce fait aussi bien à un choix délibéré qu’aux rudes traitements que cette planète réserve à toute espèce mécanique. Dans les rigueurs d’Arrachis, ==la chair de l’homme est le recours le plus durable et le plus sûr== du Hajj. Peut-être est-ce la conscience implicite de ce fait qui explique qu’Arrakis soit l’ultime miroir de l’âme.
>
> <cite>*Guide du Hajj*, [Dune](/david/2020/12/21/#dune) III. Les enfants de Dune</cite>


+ 2
- 0
david/index.html View File

@@ -73,6 +73,8 @@
<nav>
<ul>
<li><a href="/david/2021/01/11/">Marche ou trêve</a> (2021-01-11)</li>
<li><a href="/david/2021/01/10/">Biologeek</a> (2021-01-10)</li>
<li><a href="/david/2021/01/09/">Science-F(r)iction</a> (2021-01-09)</li>

+ 24
- 2
david/log/index.xml View File

@@ -5,13 +5,35 @@
<link href="https://larlet.fr/david/" rel="alternate" type="text/html" />
<link href="https://larlet.fr/david/log/" rel="self" />
<id>https://larlet.fr/david/</id>
<updated>2021-01-17T12:00:00+01:00</updated>
<updated>2021-01-18T12:00:00+01:00</updated>
<author>
<name>David Larlet</name>
<uri>https://larlet.fr/david/</uri>
</author>
<rights>Copyright (c) 2004-2021, David Larlet</rights>
<entry xml:lang="fr">
<title>Marche ou trêve</title>
<link href="https://larlet.fr/david/2021/01/11/" rel="alternate" type="text/html" />
<updated>2021-01-11T12:00:00+01:00</updated>
<id>https://larlet.fr/david/2021/01/11/</id>
<summary type="html">

&lt;blockquote&gt;
&lt;p&gt;L’engouement de nos sociétés pour la marche témoigne de cette volonté de s’arracher aux routines de la vie personnelle pour quelques heures ou davantage et devenir anonyme sur les chemins, sans plus avoir de contraintes d’identité. Le marcheur est libre de ses mouvements, de son rythme, il ne doit plus rien à personne, et nul ne vient le rappeler à ses responsabilités. Il est ailleurs, nul ne sait qui il est ni où il va. Il noue des relations provisoires ou durables avec les autres, mais à son gré. &lt;mark&gt;Sur les chemins de traverse, le sentiment de soi se dénoue, les exigences de la vie sociale se relâchent.&lt;/mark&gt; La marche est un exercice ludique et contrôlé de disparition, une réappropriation heureuse de l’existence.&lt;/p&gt;
&lt;p&gt;&lt;cite&gt;&lt;em&gt;Disparaître de soi&lt;/em&gt;, David Le Breton&lt;/cite&gt;&lt;/p&gt;
&lt;/blockquote&gt;
&lt;p&gt;Il est très surfait de faire une ode à la marche. Et pourtant, c’est là où je me sens le plus «&amp;nbsp;&lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/2021/01/07/&quot;&gt;blanc&lt;/a&gt;&amp;nbsp;» et je regrette parfois d’avoir commencé à &lt;a href=&quot;https://vimeo.com/473661570/46af2e921e&quot;&gt;filmer&lt;/a&gt; &lt;a href=&quot;https://vimeo.com/485769887/190546b69c&quot;&gt;ces&lt;/a&gt; &lt;a href=&quot;https://vimeo.com/492686199/31ac11260c&quot;&gt;moments&lt;/a&gt;. L’impression de perdre une partie de l’intimité que me procurent ces balades en forêt. De tenter de disparaitre en revenant avec un pancarte «&amp;nbsp;J’existe&amp;#8239;!&amp;nbsp;» (en 4k s’il vous plait). Une incohérence de plus…&lt;/p&gt;
&lt;p&gt;&lt;strong&gt;J’ai transformé un moment de trêve avec moi-même.&lt;/strong&gt; Un moment où je mettais en pause mon envie d’exprimer des émotions et des réactions pour mieux les ressentir. Un moment où les seules techniques étaient celles me permettant de (sur)vivre. Et cela s’est transformé en une mise en scène et une attention au partage. Une chorégraphie malaisante de ma personne dans un moment où je pouvais enfin l’oublier.&lt;/p&gt;
&lt;p&gt;Peut-être que les limites matérielles auxquelles je me heurte sont le signe qu’il faut que je laisse le corps en paix dans ces moments là.&lt;/p&gt;

&lt;blockquote&gt;
&lt;p&gt;En cet âge où les humains disposent de moyens de transport capables de traverser les profondeurs de l’espace-temps ou de survoler des surfaces planétaires virtuellement infranchissables, l’idée d’entreprendre de longs voyages à pied semble étrange. Pourtant, la marche demeure le premier moyen de locomotion sur Arrakis. On attribue ce fait aussi bien à un choix délibéré qu’aux rudes traitements que cette planète réserve à toute espèce mécanique. Dans les rigueurs d’Arrachis, &lt;mark&gt;la chair de l’homme est le recours le plus durable et le plus sûr&lt;/mark&gt; du Hajj. Peut-être est-ce la conscience implicite de ce fait qui explique qu’Arrakis soit l’ultime miroir de l’âme.&lt;/p&gt;
&lt;p&gt;&lt;cite&gt;&lt;em&gt;Guide du Hajj&lt;/em&gt;, &lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/2020/12/21/#dune&quot;&gt;Dune&lt;/a&gt; III. Les enfants de Dune&lt;/cite&gt;&lt;/p&gt;
&lt;/blockquote&gt;
&lt;hr/&gt;&lt;p&gt;&lt;a href=&quot;mailto:david@larlet.fr&quot;&gt;Réagir ?&lt;/a&gt;&lt;/p&gt;</summary>
</entry>
<entry xml:lang="fr">
<title>Biologeek</title>
<link href="https://larlet.fr/david/2021/01/10/" rel="alternate" type="text/html" />
@@ -217,7 +239,7 @@ Le bonheur d’avoir dans son assiette le poisson que l’on a pêché, dans sa
&lt;p&gt;Il existe une limite à la force que les plus puissants eux-mêmes ne sauraient atteindre sans se détruire. L’art véritable de tout gouvernement est &lt;mark&gt;d’évaluer cette limite&lt;/mark&gt;. Le mauvais usage du pouvoir constitue le péché fatal. La loi ne peut être un outil de vengeance, pas plus qu’un otage ou une barrière contre les martyrs qu’elle a pu créer. On ne peux menacer un individu et se soustraire aux conséquences.&lt;/p&gt;
&lt;p&gt;&lt;cite&gt;&lt;em&gt;Muad’Dib et la Loi&lt;/em&gt;, extrait des &lt;em&gt;Commentaires de Stilgar&lt;/em&gt; (&lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/2020/12/21/#dune&quot;&gt;Dune&lt;/a&gt; II. Le messie de Dune)&lt;/cite&gt;&lt;/p&gt;
&lt;/blockquote&gt;
&lt;p&gt;J’ai les yeux rivés sur les courbes de vaccination et j’ai beau refaire mes calculs il n’y a aucune chance que le « &lt;a href=&quot;https://inessential.com/2020/12/31/when_are_we_back_to_normal&quot;&gt;retour à l’anormal&lt;/a&gt; (&lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/cache/2021/c8678419b1c96d90ea066a3f6f6e3479/&quot;&gt;cache&lt;/a&gt;)&amp;nbsp;» soit pour cet été. Après une année de pandémie, je suis dans l’incompréhension totale. Il suffisait pourtant de regarder &lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/2020/12/15/#contagion&quot;&gt;Contagion&lt;/a&gt;…&lt;/p&gt;
&lt;p&gt;J’ai les yeux rivés sur les courbes de vaccination et j’ai beau refaire mes calculs il n’y a aucune chance que le «&amp;nbsp;&lt;a href=&quot;https://inessential.com/2020/12/31/when_are_we_back_to_normal&quot;&gt;retour à l’anormal&lt;/a&gt; (&lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/cache/2021/c8678419b1c96d90ea066a3f6f6e3479/&quot;&gt;cache&lt;/a&gt;)&amp;nbsp;» soit pour cet été. Après une année de pandémie, je suis dans l’incompréhension totale. Il suffisait pourtant de regarder &lt;a href=&quot;https://larlet.fr/david/2020/12/15/#contagion&quot;&gt;Contagion&lt;/a&gt;…&lt;/p&gt;
&lt;p&gt;Puisque le gouvernement ne fait clairement pas le boulot, voici quelques sites permettant de vous y retrouver au niveau de la vaccination&amp;nbsp;:&lt;/p&gt;
&lt;ul&gt;
&lt;li&gt;&lt;a href=&quot;https://art-bd.shinyapps.io/covid19canada/&quot;&gt;pour le Canada&lt;/a&gt; (onglet VaxView)&amp;#8239;;&lt;/li&gt;

+ 1
- 1
typography.py View File

@@ -36,7 +36,7 @@ def insere_espaces_fines_insecables(texte):
RE_ESPACE_INSECABLE = regex.compile(
assemble_regexes(
build_regex(r"\w?", r":"), # Deux points.
build_regex(r"«", r"\w"), # Guillemets en chevrons.
build_regex(r"«", r"\w?"), # Guillemets en chevrons.
# "Po" est la catégorie "Punctuation, other".
build_regex(r"[\w\p{Po}]?", r"»"), # Guillemets en chevrons.
build_regex(r"\d", r"(?!\d)\w"), # Chiffre suivi de lettres.

Loading…
Cancel
Save