Explorar el Código

Convert all `<mark>` tags to `==` in fragments

See 9bb4c063d3 for implementation.
master
David Larlet hace 2 años
padre
commit
47106fbb47
Se han modificado 41 ficheros con 51 adiciones y 51 borrados
  1. 1
    1
      david/2020/fragments/Agriculture.md
  2. 1
    1
      david/2020/fragments/Capitalisme.md
  3. 1
    1
      david/2020/fragments/Confuse trackers.md
  4. 1
    1
      david/2020/fragments/Cooperation.md
  5. 1
    1
      david/2020/fragments/Covidoudou25.md
  6. 1
    1
      david/2020/fragments/Covidoudou3.md
  7. 1
    1
      david/2020/fragments/Croire.md
  8. 3
    3
      david/2020/fragments/Dans les forets de Siberie.md
  9. 1
    1
      david/2020/fragments/Degrowth.md
  10. 1
    1
      david/2020/fragments/Dictature bienveillante.md
  11. 2
    2
      david/2020/fragments/Dix pour cent.md
  12. 1
    1
      david/2020/fragments/Ecologie.md
  13. 2
    2
      david/2020/fragments/Environnementalisme.md
  14. 1
    1
      david/2020/fragments/Ermite.md
  15. 1
    1
      david/2020/fragments/Good intent.md
  16. 1
    1
      david/2020/fragments/Grand soir.md
  17. 1
    1
      david/2020/fragments/JavaScript.md
  18. 1
    1
      david/2020/fragments/Lessentiel.md
  19. 1
    1
      david/2020/fragments/Mudita.md
  20. 1
    1
      david/2020/fragments/Neutral data.md
  21. 1
    1
      david/2020/fragments/Ouverture.md
  22. 1
    1
      david/2020/fragments/Preparer.md
  23. 1
    1
      david/2020/fragments/Problems.md
  24. 1
    1
      david/2020/fragments/Recit.md
  25. 1
    1
      david/2020/fragments/Recul.md
  26. 1
    1
      david/2020/fragments/Remote.md
  27. 2
    2
      david/2020/fragments/Renonciation.md
  28. 1
    1
      david/2020/fragments/Sagesse.md
  29. 2
    2
      david/2020/fragments/Salaire.md
  30. 1
    1
      david/2020/fragments/Souvenir.md
  31. 2
    2
      david/2020/fragments/Surveillance.md
  32. 1
    1
      david/2020/fragments/Techbro.md
  33. 1
    1
      david/2020/fragments/Traces.md
  34. 1
    1
      david/2020/fragments/Tracking.md
  35. 1
    1
      david/2020/fragments/Une route.md
  36. 3
    3
      david/2020/fragments/Unlocking the commons.md
  37. 1
    1
      david/2020/fragments/Victimes.md
  38. 1
    1
      david/2020/fragments/Vivre avec.md
  39. 2
    2
      david/2020/fragments/Webmasters.md
  40. 1
    1
      david/2020/fragments/Wordsmiths.md
  41. 1
    1
      david/2020/fragments/Zam Transmission.md

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Agriculture.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Agriculture

> Mais alors, que n’ont-ils pas abandonné l’agriculture quand le plan se retourna contre eux ? En partie parce qu’il fallu des générations pour s’apercevoir que les petits changements s’accumulaient et transformaient la société, et qu’à ce moment-là personne ne se souvenant avoir jamais vécu autrement. Et en partie parce que la croissance démographique brûla les vaisseaux de l’humanité. Si l’adoption du labourage fit passer la population d’un village de cent à cent dix, quels sont les dix qui eussent été volontaires pour mourir de faim afin que les autres reviennent au bon vieux temps ? Impossible de revenir en arrière. <mark>Le piège s’était refermé.</mark>
> Mais alors, que n’ont-ils pas abandonné l’agriculture quand le plan se retourna contre eux ? En partie parce qu’il fallu des générations pour s’apercevoir que les petits changements s’accumulaient et transformaient la société, et qu’à ce moment-là personne ne se souvenant avoir jamais vécu autrement. Et en partie parce que la croissance démographique brûla les vaisseaux de l’humanité. Si l’adoption du labourage fit passer la population d’un village de cent à cent dix, quels sont les dix qui eussent été volontaires pour mourir de faim afin que les autres reviennent au bon vieux temps ? Impossible de revenir en arrière. ==Le piège s’était refermé.==
>
> <cite>*Sapiens*, Yuval Noah Harari</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Capitalisme.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Capitalisme

> L’impossibilité de fonctionnement du capitalisme quand les corps qu’il soumet ne sont plus fonctionnels (au sens capitaliste) révèle le darwinisme social sur lequel il s’appuie en permanence. Rappeler ces éléments semble extrêmement futile, alors que cela permet d’empiéter sur les récits hégémoniques qui gomment consciemment certains enjeux politiques fondamentaux de l’épidémie. Cette réintroduction de la dimension humaine dans la production de biens et services éclaire ce qu’il faut entraver si l’on se soucie vraiment de la « planète » : <mark>les intérêts du capitalisme fossile et de l’habiter colonial de la Terre qu’il perpétue.</mark>
> L’impossibilité de fonctionnement du capitalisme quand les corps qu’il soumet ne sont plus fonctionnels (au sens capitaliste) révèle le darwinisme social sur lequel il s’appuie en permanence. Rappeler ces éléments semble extrêmement futile, alors que cela permet d’empiéter sur les récits hégémoniques qui gomment consciemment certains enjeux politiques fondamentaux de l’épidémie. Cette réintroduction de la dimension humaine dans la production de biens et services éclaire ce qu’il faut entraver si l’on se soucie vraiment de la « planète » : ==les intérêts du capitalisme fossile et de l’habiter colonial de la Terre qu’il perpétue.==
>
> <cite>*[L’épidémie n’a pas de vertus](https://perspectives-printanieres.info/index.php/2020/03/10/lepidemie-na-pas-de-vertus/)* ([cache](/david/cache/2020/58117f5865002118d6769cb0a7aa9786/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Confuse trackers.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Confuse trackers

> Each time she refreshed the Explore tab, it was a completely different topic, none of which she was interested in. That’s because Mosley wasn’t the only person using this account -- it belonged to a group of her friends, at least five of whom could be on at any given time. <mark>Maybe they couldn’t hide their data footprints, but they could at least leave hundreds behind to confuse trackers.</mark>
> Each time she refreshed the Explore tab, it was a completely different topic, none of which she was interested in. That’s because Mosley wasn’t the only person using this account -- it belonged to a group of her friends, at least five of whom could be on at any given time. ==Maybe they couldn’t hide their data footprints, but they could at least leave hundreds behind to confuse trackers.==
>
> These teenagers are relying on a sophisticated network of trusted Instagram users to post content from multiple different devices, from multiple different locations.
>

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Cooperation.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Coopération

> Toute coopération humaine à grande échelle — qu’il s’agisse d’un État moderne, d’une Église médiévale, d’une cité antique ou d’une tribu archaïque — s’enracine dans des <mark>mythes communs</mark> qui n’existent que dans l’imagination collective.
> Toute coopération humaine à grande échelle — qu’il s’agisse d’un État moderne, d’une Église médiévale, d’une cité antique ou d’une tribu archaïque — s’enracine dans des ==mythes communs== qui n’existent que dans l’imagination collective.
>
> <cite>*Sapiens*, Yuval Noah Harari</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Covidoudou25.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Jour 25 (29 mai) : peaufinage et outillage

> Dans ce « désert sémantique emplis d’échos confus », nous avons besoin d’un « quelconque fétiche prestigieux » qui puisse servir de « <mark>doudou</mark> ».
> Dans ce « désert sémantique emplis d’échos confus », nous avons besoin d’un « quelconque fétiche prestigieux » qui puisse servir de « ==doudou== ».
>
> <cite>*[Sur la pandémie actuelle, d’après le point de vue d’Ivan Illich](https://lundi.am/Sur-la-pandemie-actuelle-d-apres-le-point-de-vue-d-Ivan-Illich)* ([cache](/david/cache/2020/be1507ea944c6b8d0abd2a6c09efdc43/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Covidoudou3.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Jour 3 (7 mai) : Doutes techniques

> What is clear: right now, if you’re using a framework to build your site, <mark>you’re making a trade-off in terms of initial performance</mark>—even in the best of scenarios.
> What is clear: right now, if you’re using a framework to build your site, ==you’re making a trade-off in terms of initial performance==—even in the best of scenarios.
>
> *Some* trade-off may be acceptable in the right situations, but it’s important that we make that exchange consciously.
>

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Croire.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Croire

> I can’t do much to change the situation on a large scale. But this is what I will do. I will limit my internet intake and pay attention when it starts making me irritable or depressed. I will be deliberate in the messages I put out on the internet. When I write my email newsletters, I’ll mean them. I’ll post my own thoughts on my own website, whether or not anyone takes the time to read them. And I’ll keep believing in this imperfect tool as a way to connect with other people, open their communication and expand their world. <mark>Sometimes, I will have to take breaks.</mark> But it’s not because I hate the internet. It’s because that’s the only way to keep believing in it.
> I can’t do much to change the situation on a large scale. But this is what I will do. I will limit my internet intake and pay attention when it starts making me irritable or depressed. I will be deliberate in the messages I put out on the internet. When I write my email newsletters, I’ll mean them. I’ll post my own thoughts on my own website, whether or not anyone takes the time to read them. And I’ll keep believing in this imperfect tool as a way to connect with other people, open their communication and expand their world. ==Sometimes, I will have to take breaks.== But it’s not because I hate the internet. It’s because that’s the only way to keep believing in it.
>
> <cite>*[How To Keep Believing in the Internet](https://jenmyers.net/daily/how-to-keep-believing-in-the-internet.html)* ([cache](/david/cache/2020/10a0e890ada0487e0adf4548960f056f/))</cite>


+ 3
- 3
david/2020/fragments/Dans les forets de Siberie.md Ver fichero

@@ -79,19 +79,19 @@
>
> […]
>
> Dans un ermitage, on se contente d’être aux loges de la forêt. Les fenêtres servent à accueillir la nature en soi, non à s’en protéger. On la contemple, on y prélève ce qu’il faut, mais on ne se nourrit pas de l’ambition de la soumettre. <mark>La cabane permet une posture, mais ne donne pas un statut.</mark> On joue à l’ermite, on ne peut se prétendre pionnier.
> Dans un ermitage, on se contente d’être aux loges de la forêt. Les fenêtres servent à accueillir la nature en soi, non à s’en protéger. On la contemple, on y prélève ce qu’il faut, mais on ne se nourrit pas de l’ambition de la soumettre. ==La cabane permet une posture, mais ne donne pas un statut.== On joue à l’ermite, on ne peut se prétendre pionnier.
>
> L’ermite accepte de ne plus rien peser dans la marche du monde, de ne compter pour rien dans la chaîne des causalités. Ses pensées ne modèleront pas le cours des choses, n’influenceront personne. Ses actes ne signifieront rien. (Peut-être sera-t-il l’objet de quelques souvenirs.) Qu’elle est légère, cette pensée ! Et comme elle prélude au détachement final : on ne se sent jamais aussi vivant que mort au monde !
>
> […]
>
> L’amour vrai ne serait-il pas d’aimer ce qui nous est irrémédiablement différent ? Non pas un mammifère ou un oiseau, qui sont encore trop proches de notre humanité, mais un insecte, une paramécie. Il y a dans l’humanisme un parfum de corporatisme reposant sur l’impératif d’aimer ce qui nous ressemble. L’homme se doit d’aimer l’homme comme le chirurgien-dentiste aime les autres chirurgiens-dentistes. Dans la clairière, j’inverse la proposition et tente d’aimer les bêtes avec une intensité proportionnelle au degré d’éloignement biologique qu’elles entretiennent avec moi. <mark>Aimer c’est reconnaître la valeur de ce qu’on ne pourra jamais connaître.</mark> Et non pas célébrer son propre reflet dans le visage d’un semblable.
> L’amour vrai ne serait-il pas d’aimer ce qui nous est irrémédiablement différent ? Non pas un mammifère ou un oiseau, qui sont encore trop proches de notre humanité, mais un insecte, une paramécie. Il y a dans l’humanisme un parfum de corporatisme reposant sur l’impératif d’aimer ce qui nous ressemble. L’homme se doit d’aimer l’homme comme le chirurgien-dentiste aime les autres chirurgiens-dentistes. Dans la clairière, j’inverse la proposition et tente d’aimer les bêtes avec une intensité proportionnelle au degré d’éloignement biologique qu’elles entretiennent avec moi. ==Aimer c’est reconnaître la valeur de ce qu’on ne pourra jamais connaître.== Et non pas célébrer son propre reflet dans le visage d’un semblable.
>
> […]
>
> Faut-il à tout prix gagner les bois si l’on refuse son temps ? On peut trouver silence dans ses voûtes intérieures.
>
> On peut aussi fermer les yeux : <mark>la paupière est l’écran le plus efficace entre soi et le monde.</mark>
> On peut aussi fermer les yeux : ==la paupière est l’écran le plus efficace entre soi et le monde.==
>
> […]
>

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Degrowth.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Degrowth

> Historically, people have fought for more—more bread, more rights, more wealth. Deliberately deciding to have less, albeit a radically more equal distribution of a smaller overall pie, will not be easy nor will it be an overnight transition. However, <mark>forming plans for a materially credible, ecologically sustainable, post-capitalist future is absolutely necessary</mark> if we are to avoid the likelihood of a future where the rich fortify themselves in relatively safe, highly militarized zones within temperate regions while most people are left in ruined ecologies located in sacrifice zones, existing well below the social foundation.
> Historically, people have fought for more—more bread, more rights, more wealth. Deliberately deciding to have less, albeit a radically more equal distribution of a smaller overall pie, will not be easy nor will it be an overnight transition. However, ==forming plans for a materially credible, ecologically sustainable, post-capitalist future is absolutely necessary== if we are to avoid the likelihood of a future where the rich fortify themselves in relatively safe, highly militarized zones within temperate regions while most people are left in ruined ecologies located in sacrifice zones, existing well below the social foundation.
>
> <cite>*[Ecological crises and equitable futures](https://esra.nz/ecological-crises-equitable-futures/)* ([cache](/david/cache/2020/99c5bddeed5760b748ba9b219270d75d/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Dictature bienveillante.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Dictature bienveillante

> Le philosophe Hans Jonas, élève de Martin Heidegger et auteur du *Principe responsabilité* (1979), soutient que l’humanité devra peut-être à l’avenir « accepter comme prix nécessaire pour le salut physique une pause de la liberté […] ». En liberté, l’humanité court à sa perte, car elle ne peut s’empêcher d’infliger des dommages irréparables à son milieu. <mark>Seule une « dictature bienveillante » est à même de prendre les mesures qui s’imposent pour que son « salut physique » soit assuré.</mark> C’est ce que Jonas appelle « la tyrannie comme alternative à l’anéantissement physique ». Rien n’indique *a priori* que cette tyrannie sera militaire. Mais le degré de préparation des armées face à la crise écologique laisse supposer qu’elles pourraient être de sérieux candidats pour en prendre la tête. L’adaptation au changement environnemental, en tous les cas, comportera une dimension militaire décisive.
> Le philosophe Hans Jonas, élève de Martin Heidegger et auteur du *Principe responsabilité* (1979), soutient que l’humanité devra peut-être à l’avenir « accepter comme prix nécessaire pour le salut physique une pause de la liberté […] ». En liberté, l’humanité court à sa perte, car elle ne peut s’empêcher d’infliger des dommages irréparables à son milieu. ==Seule une « dictature bienveillante » est à même de prendre les mesures qui s’imposent pour que son « salut physique » soit assuré.== C’est ce que Jonas appelle « la tyrannie comme alternative à l’anéantissement physique ». Rien n’indique *a priori* que cette tyrannie sera militaire. Mais le degré de préparation des armées face à la crise écologique laisse supposer qu’elles pourraient être de sérieux candidats pour en prendre la tête. L’adaptation au changement environnemental, en tous les cas, comportera une dimension militaire décisive.
>
> <cite>*[La nature est un champ de bataille](/david/2020/12/21/#la-nature-est-un-champ-de-bataille)*, Razmig Keucheyan</cite>


+ 2
- 2
david/2020/fragments/Dix pour cent.md Ver fichero

@@ -1,9 +1,9 @@
## Dix pour cent

> C’est ce dont s’inquiète une série d’articles parus dans le *Armed Forces Journal*, le mensuel des officiers de l’armée américaine. 80 % du pétrole consommé par l’État américain l’est par les forces armées. Chaque jour, celles-ci requièrent 130 millions de barils pour leur fonctionnement. Le pétrole représente aujourd’hui 77 % des carburants employés par l’armée. 70 % du tonnage déplacé chaque jour sur les champs de bataille est du pétrole. Si l’on y ajoute l’eau, on atteint 90 %. Les munitions, en comparaison, représentent un tonnage relativement modeste. Plus généralement, <mark>10 % des émissions de carbone annuelles à l’échelle globale proviennent de l’activité militaire</mark> (toutes armées confondues).
> C’est ce dont s’inquiète une série d’articles parus dans le *Armed Forces Journal*, le mensuel des officiers de l’armée américaine. 80 % du pétrole consommé par l’État américain l’est par les forces armées. Chaque jour, celles-ci requièrent 130 millions de barils pour leur fonctionnement. Le pétrole représente aujourd’hui 77 % des carburants employés par l’armée. 70 % du tonnage déplacé chaque jour sur les champs de bataille est du pétrole. Si l’on y ajoute l’eau, on atteint 90 %. Les munitions, en comparaison, représentent un tonnage relativement modeste. Plus généralement, ==10 % des émissions de carbone annuelles à l’échelle globale proviennent de l’activité militaire== (toutes armées confondues).
>
> <cite>*[La nature est un champ de bataille](/david/2020/12/21/#la-nature-est-un-champ-de-bataille)*, Razmig Keucheyan</cite>

C’est un fait que je vois très rarement discuté ou pointé du doigt. Un tabou de la défense (et de l’attaque !) qui est loin d’être négligeable. Lorsque le prix du baril de pétrole augmente, la facture des armées devient d’autant plus salée. Pour un service (?) équivalent.

Je serais curieux de savoir sur ces 10 %, combien concernent uniquement l’entrainement. Et combien sont gaspillés en simple déplacement continu des effectifs/équipements.
Je serais curieux de savoir sur ces 10 %, combien concernent uniquement l’entrainement. Et combien sont gaspillés en simple déplacement continu des effectifs/équipements.

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Ecologie.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Écologie

> Enfin, et c’est peut-être le point le plus important, la pandémie va permettre de développer le discours que j’évoquais plus haut, en parlant d’Act Up : on va enfin pouvoir dire sans passer pour un illuminé que quiconque ne s’emploie pas à « aplanir la courbe » en matière de climat, comme on le dit aujourd’hui de l’épidémie, n’est pas seulement un idiot, un sceptique ou un endormi, mais bel et bien un meurtrier. On va enfin pouvoir dire ces mots que l’écologie a tant de mal encore à prononcer. <mark>On va enfin pouvoir nommer un ennemi.</mark> Tout le monde va comprendre ça : qu’il y a un danger, une courbe exponentielle de risque, des moyens de l’arrêter, et que si les responsables ne se donnent pas ces moyens de l’arrêter, ils en sont les complices. Cette pédagogie de la guerre est, à mon sens, ce que le virus va nous laisser de plus précieux, après avoir causé tant de dévastation et de peine.
> Enfin, et c’est peut-être le point le plus important, la pandémie va permettre de développer le discours que j’évoquais plus haut, en parlant d’Act Up : on va enfin pouvoir dire sans passer pour un illuminé que quiconque ne s’emploie pas à « aplanir la courbe » en matière de climat, comme on le dit aujourd’hui de l’épidémie, n’est pas seulement un idiot, un sceptique ou un endormi, mais bel et bien un meurtrier. On va enfin pouvoir dire ces mots que l’écologie a tant de mal encore à prononcer. ==On va enfin pouvoir nommer un ennemi.== Tout le monde va comprendre ça : qu’il y a un danger, une courbe exponentielle de risque, des moyens de l’arrêter, et que si les responsables ne se donnent pas ces moyens de l’arrêter, ils en sont les complices. Cette pédagogie de la guerre est, à mon sens, ce que le virus va nous laisser de plus précieux, après avoir causé tant de dévastation et de peine.
>
> <cite>*[Mark Alizart : « Le climato-scepticisme doit se comprendre comme un fait politique, non comme une opinion » (Coup d’état climatique)](https://diacritik.com/2020/04/01/mark-alizart-le-climato-scepticisme-doit-se-comprendre-comme-un-fait-politique-non-comme-une-opinion-coup-detat-climatique/)* ([cache](/david/cache/2020/b4edfe74a826089b329de71ea9c9b8c1/))</cite>


+ 2
- 2
david/2020/fragments/Environnementalisme.md Ver fichero

@@ -1,9 +1,9 @@
## Environnementalisme

> J’emploie le mot « environnementalisme » pour l’opposer à celui d’« écologie », et en particulier à l’écologie sociale. Alors que l’écologie sociale, de mon point de vue, cherche à éliminer la domination de l’humain sur l’humain, l’environnementalisme dénote une mentalité « instrumentale », ou technique, dans laquelle la nature est conçue simplement comme un habitat passif, un agrégat d’objets et de forces externes, qu’il s’agit de rendre plus « utilisables » par les humains, quelle que soit la nature des usages en question. En fait, <mark>l’environnementalisme, c’est simplement la gestion technique de la nature</mark>.
> J’emploie le mot « environnementalisme » pour l’opposer à celui d’« écologie », et en particulier à l’écologie sociale. Alors que l’écologie sociale, de mon point de vue, cherche à éliminer la domination de l’humain sur l’humain, l’environnementalisme dénote une mentalité « instrumentale », ou technique, dans laquelle la nature est conçue simplement comme un habitat passif, un agrégat d’objets et de forces externes, qu’il s’agit de rendre plus « utilisables » par les humains, quelle que soit la nature des usages en question. En fait, ==l’environnementalisme, c’est simplement la gestion technique de la nature==.
>
> <cite>*Lettre ouverte au mouvement écologiste*, février 1980, extrait de *[Pouvoir de détruire, pouvoir de créer](/david/2020/12/21/#pouvoir-de-detruire-pouvoir-de-creer)*, Murray Bookchin</cite>

Cette distinction me parle, notamment car je me trouve actuellement dans une position où j’essaye de [régler des problèmes techniques](https://www.rtl.fr/actu/politique/reforme-des-retraites-comment-sont-traites-les-milliers-d-amendements-deposes-7800107173) ([cache](/david/cache/2020/2857bcda24e61cd80229ec230ee3d2b1/)) pour des fonctionnaires au service d’un gouvernement qui est loin de vouloir <cite>éliminer la domination de l’humain sur l’humain</cite>, bien au contraire…

Vouloir protéger les faibles en aidant — à l’insu de mon plein gré — les forts, ça fait pas très Robin des bois.
Vouloir protéger les faibles en aidant — à l’insu de mon plein gré — les forts, ça fait pas très Robin des bois.

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Ermite.md Ver fichero

@@ -8,7 +8,7 @@
>
> […]
>
> <mark>Un ermite ne menace pas la société des hommes.</mark> Tout juste en incarne-t-il la critique. […] L’anarchiste rêve de détruire la société dans laquelle il se fond. Le hacker aujourd’hui fomente l’écroulement des citadelles virtuelles depuis sa chambre. […] Tout deux ont besoin de la société honnie. Elle constitue leur cible et la destruction de la cible est leur raison d’être. L’ermite se tient à l’écart, dans un refus poli. […] L’ermite ne s’oppose pas, il épouse un mode de vie. Il ne dénonce pas un mensonge, il cherche une vérité.
> ==Un ermite ne menace pas la société des hommes.== Tout juste en incarne-t-il la critique. […] L’anarchiste rêve de détruire la société dans laquelle il se fond. Le hacker aujourd’hui fomente l’écroulement des citadelles virtuelles depuis sa chambre. […] Tout deux ont besoin de la société honnie. Elle constitue leur cible et la destruction de la cible est leur raison d’être. L’ermite se tient à l’écart, dans un refus poli. […] L’ermite ne s’oppose pas, il épouse un mode de vie. Il ne dénonce pas un mensonge, il cherche une vérité.
>
> <cite>*[Dans les forêts de Sibérie](/david/2020/12/21/#dans-les-forets-de-siberie)*, Sylvain Tesson</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Good intent.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Good intent

> In that context, people telling you to ‘assume good intent’ sounds like <mark>they’re really telling you to shut up</mark>. That your feelings about getting stomped on all the time don’t matter. That no matter how sore your foot is, how much money you’ve spent replacing ruined shoes, how many times you’ve limped on broken toes, you still have a responsibility to worry about the feelings of the people who are hurting you. Because they don’t *mean* it. As if that makes a difference.
> In that context, people telling you to ‘assume good intent’ sounds like ==they’re really telling you to shut up==. That your feelings about getting stomped on all the time don’t matter. That no matter how sore your foot is, how much money you’ve spent replacing ruined shoes, how many times you’ve limped on broken toes, you still have a responsibility to worry about the feelings of the people who are hurting you. Because they don’t *mean* it. As if that makes a difference.
>
> <cite>*[How “Good Intent” Undermines Diversity and Inclusion](https://thebias.com/2017/09/26/how-good-intent-undermines-diversity-and-inclusion/)* ([cache](/david/cache/2020/618f913d970fee8feadadd15cf282e5a/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Grand soir.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Grand soir

> Même lorsqu’il est présenté comme une « chance » ou une « opportunité », le souhait d’un basculement provoqué par l’épidémie reste excessivement fataliste sur l’état de nos forces pour changer la société. Seul un virus en serait capable, négligeant la colère politique légitime qui fonde tous les mouvements sociaux. Compter sur la performativité des rhétoriques de rupture dissimule le travail d’auto-organisation nécessaire aux basculements politiques tant souhaités, qui ne verront jamais le jour tous seuls. <mark>Il n’y aura pas de Grand Soir</mark>, mais bien différents niveaux au sein desquels il est possible de construire les bases de notre future société écologique. Il importe de (re)trouver les moyens d’agir sur ces différents niveaux, afin de préparer le passage vers cette nouvelle société. Le syndicalisme est l’un d’entre eux, les occupations contre les Grands Projets Inutiles et Imposés, l’engagement associatif et la construction d’institutions alternatives aussi. Ce sont ces luttes, portées sincèrement au quotidien avec nos camarades, qui permettront de construire la société écologique nécessaire.
> Même lorsqu’il est présenté comme une « chance » ou une « opportunité », le souhait d’un basculement provoqué par l’épidémie reste excessivement fataliste sur l’état de nos forces pour changer la société. Seul un virus en serait capable, négligeant la colère politique légitime qui fonde tous les mouvements sociaux. Compter sur la performativité des rhétoriques de rupture dissimule le travail d’auto-organisation nécessaire aux basculements politiques tant souhaités, qui ne verront jamais le jour tous seuls. ==Il n’y aura pas de Grand Soir==, mais bien différents niveaux au sein desquels il est possible de construire les bases de notre future société écologique. Il importe de (re)trouver les moyens d’agir sur ces différents niveaux, afin de préparer le passage vers cette nouvelle société. Le syndicalisme est l’un d’entre eux, les occupations contre les Grands Projets Inutiles et Imposés, l’engagement associatif et la construction d’institutions alternatives aussi. Ce sont ces luttes, portées sincèrement au quotidien avec nos camarades, qui permettront de construire la société écologique nécessaire.
>
> <cite>*[Le virus n’est pas une vengeance](https://perspectives-printanieres.info/index.php/2020/03/30/le-virus-nest-pas-une-vengeance/)* ([cache](/david/cache/2020/a38442a0e3e291d654793c384e17e737/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/JavaScript.md Ver fichero

@@ -2,7 +2,7 @@

> The performance tradeoff isn’t about *where* the bottleneck is. It’s about *who* has to carry the burden. It’s one thing for a developer to push the burden onto a server they control. It’s another thing entirely to expect visitors to carry that load when connectivity and device performance isn’t a constant.
>
> Developer productivity is a great metric, but it can’t be isolated from the larger ecosystem. With Ruby, the tradeoff works because nothing is externalized, and it’s barely even a tradeoff these days. But with large front-end JavaScript frameworks, things aren’t just slow. If that JavaScript isn’t able to be loaded for a variety of reasons, sites don’t just become a little slower. <mark>They break entirely.</mark>
> Developer productivity is a great metric, but it can’t be isolated from the larger ecosystem. With Ruby, the tradeoff works because nothing is externalized, and it’s barely even a tradeoff these days. But with large front-end JavaScript frameworks, things aren’t just slow. If that JavaScript isn’t able to be loaded for a variety of reasons, sites don’t just become a little slower. ==They break entirely.==
>
> <cite>*[Visitors, Developers, or Machines](https://garrettdimon.com/2020/visitors-developers-or-machines/)* ([cache](/david/cache/2020/af5d5f52466dfc2f59718294faa07418/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Lessentiel.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## L’essentiel

> L’essentiel ? Ne pas peser trop sur la surface du globe. Enfermé dans son cube de rondins, l’ermite ne souille pas la Terre. Au seuil de son isba, il regarde les saisons danser la gigue de l’éternel retour. Privé de machine, il entretient son corps. Coupé de toute communication, il déchiffre la langue des arbres. Libéré de la télévision, <mark>il découvre qu’une fenêtre est plus transparente qu’un écran</mark>. Sa cabane égaie la rive et pourvoit au confort. Un jour, on est las de parler de « décroissance » et d’amour de la nature. L’envie nous prend d’aligner nos actes et nos idées. Il est temps de quitter la ville et de tirer sur les discours le rideau des forêts.
> L’essentiel ? Ne pas peser trop sur la surface du globe. Enfermé dans son cube de rondins, l’ermite ne souille pas la Terre. Au seuil de son isba, il regarde les saisons danser la gigue de l’éternel retour. Privé de machine, il entretient son corps. Coupé de toute communication, il déchiffre la langue des arbres. Libéré de la télévision, ==il découvre qu’une fenêtre est plus transparente qu’un écran==. Sa cabane égaie la rive et pourvoit au confort. Un jour, on est las de parler de « décroissance » et d’amour de la nature. L’envie nous prend d’aligner nos actes et nos idées. Il est temps de quitter la ville et de tirer sur les discours le rideau des forêts.
>
> <cite>*[Dans les forêts de Sibérie](/david/2020/12/21/#dans-les-forets-de-siberie)*, Sylvain Tesson</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Mudita.md Ver fichero

@@ -8,7 +8,7 @@

Toutes ces réflexions sont très personnelles. Vous pouvez être à un niveau différent de prise de conscience — et c’est très sain. Vous pouvez aussi avoir des contraintes beaucoup plus fortes où d’autres choix seraient beaucoup plus valides. Pour ma part, **je pense avoir assez d’outils pour continuer des expériences utiles où le facteur limitant n’est pas technique.** Et si jamais il le devient, je serais ravi de savoir qu’il y a des personnes différentes qui sont prêtes à relever ces défis.

> In Sanskrit, there’s a term called *mudita*, and there’s no equivalent word in English. Essentially, it means to have sympathetic or unselfish joy for others—<mark>regardless of where they’re at in their own lives</mark>. Really, if we spend less time envying or assuming that others think less of us because they’re in a different place than we are, then it becomes easier to focus on what’s important to ourselves.
> In Sanskrit, there’s a term called *mudita*, and there’s no equivalent word in English. Essentially, it means to have sympathetic or unselfish joy for others—==regardless of where they’re at in their own lives==. Really, if we spend less time envying or assuming that others think less of us because they’re in a different place than we are, then it becomes easier to focus on what’s important to ourselves.
>
> <cite>*Ibid.*</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Neutral data.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Neutral data

> “‘The map is not the territory ... but another version of reality,’ Wreckert said, quoting semanticist Alfred Korzybski, one of William S. Burroughs’ biggest influences. “<mark>Data is always translated to what they might be presented.</mark> The images, lists, graphs, and maps that represent those data are all interpretations, and there is no such thing as neutral data. Data is always collected for a specific purpose, by a combination of people, technology, money, commerce, and government.”
> “‘The map is not the territory ... but another version of reality,’ Wreckert said, quoting semanticist Alfred Korzybski, one of William S. Burroughs’ biggest influences. “==Data is always translated to what they might be presented.== The images, lists, graphs, and maps that represent those data are all interpretations, and there is no such thing as neutral data. Data is always collected for a specific purpose, by a combination of people, technology, money, commerce, and government.”
>
> <cite>*[How to Fake a Traffic Jam on Google Maps](https://www.vice.com/en_us/article/9393w7/this-man-created-traffic-jams-on-google-maps-using-a-red-wagon-full-of-phones)* ([cache](/david/cache/2020/42b02cc81a7fface539dfb3397f0a464/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Ouverture.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Ouverture

> C’est que ce monde ne changera pas simplement parce qu’on comprend avec sa tête qu’il va droit dans le mur : <mark>il changera surtout si notre perception mute et s’ouvre</mark>, apprend à voir ce qu’elle ne voyait pas ou plus, ou mal, ce qui relève d’un exercice tout autant spirituel que physique, d’un métissage serré des deux potentialités. Ce n’est pas l’un ou l’autre, la pensée ou l’émotion, le concept ou le percept, ou l’affect, c’est l’un et l’autre et le troisième, en multicouches. C’est un alliage et c’est une alliance.
> C’est que ce monde ne changera pas simplement parce qu’on comprend avec sa tête qu’il va droit dans le mur : ==il changera surtout si notre perception mute et s’ouvre==, apprend à voir ce qu’elle ne voyait pas ou plus, ou mal, ce qui relève d’un exercice tout autant spirituel que physique, d’un métissage serré des deux potentialités. Ce n’est pas l’un ou l’autre, la pensée ou l’émotion, le concept ou le percept, ou l’affect, c’est l’un et l’autre et le troisième, en multicouches. C’est un alliage et c’est une alliance.
>
> <cite>*Postface par Alain Damasio de [La recomposition des mondes](https://en.calameo.com/read/005979625dad957c34e3f)*, [Alessandro Pignocchi](/david/2020/12/21/#la-cosmologie-du-futur)</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Preparer.md Ver fichero

@@ -1,7 +1,7 @@

## Préparer

> Il s’agit de faire la liste des activités dont vous vous sentez privées par la crise actuelle et qui vous donne <mark>la sensation d’une atteinte à vos conditions essentielles de subsistance</mark>. Pour chaque activité, pouvez-vous indiquer si vous aimeriez que celles-ci reprennent à l’identique (comme avant), mieux, ou qu’elles ne reprennent pas du tout.
> Il s’agit de faire la liste des activités dont vous vous sentez privées par la crise actuelle et qui vous donne ==la sensation d’une atteinte à vos conditions essentielles de subsistance==. Pour chaque activité, pouvez-vous indiquer si vous aimeriez que celles-ci reprennent à l’identique (comme avant), mieux, ou qu’elles ne reprennent pas du tout.
>
> <cite>*[Exercice pour préparer l’après crise sanitaire pour être sûr que tout ne reprenne pas comme avant](http://www.bruno-latour.fr/fr/node/851.html)* ([cache](/david/cache/2020/91a099e7f48f8733274f7b27cb68b772/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Problems.md Ver fichero

@@ -8,7 +8,7 @@
> 4. Does the problem need to be solved by me?
> 5. Is there a simpler problem I can solve instead?
>
> Each question is designed to reveal something about the problem that allows you to go to the next step, or if you’re lucky, <mark>just avoid the problem altogether</mark>.
> Each question is designed to reveal something about the problem that allows you to go to the next step, or if you’re lucky, ==just avoid the problem altogether==.
>
> <cite>*[How I think about solving problems](https://humanwhocodes.com/blog/2020/02/how-i-think-about-solving-problems/)* ([cache](/david/cache/2020/bdc65ed9d2657f45d13d97186072b415/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Recit.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Récit

> L’homme libre possède le temps. L’homme qui maîtrise l’espace est simplement puissant. En ville, les minutes, les heures, les années nous échappent. Elles coulent de la plaie du temps blessé. <mark>Dans la cabane, le temps se calme.</mark> Il se couche à vos pieds en vieux chien gentil et, soudain, on ne sait même plus qu’il est là. Je suis libre parce que mes jours le sont.
> L’homme libre possède le temps. L’homme qui maîtrise l’espace est simplement puissant. En ville, les minutes, les heures, les années nous échappent. Elles coulent de la plaie du temps blessé. ==Dans la cabane, le temps se calme.== Il se couche à vos pieds en vieux chien gentil et, soudain, on ne sait même plus qu’il est là. Je suis libre parce que mes jours le sont.
>
> <cite>*[Dans les forêts de Sibérie](/david/2020/12/21/#dans-les-forets-de-siberie)*, Sylvain Tesson</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Recul.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Recul

> And I thought with a pang of how I was always hurrying him – to get dressed, to get out the door for school, to finish his dinner, to get ready for bed – and of how heedlessly <mark>I was inflicting upon him my own anxious awareness of time as an oppressive force</mark>. How before he knew where he was, his own childhood would have receded into the past, and he too would be out of the secret level of childhood and into the laterally scrolling world of adulthood.
> And I thought with a pang of how I was always hurrying him – to get dressed, to get out the door for school, to finish his dinner, to get ready for bed – and of how heedlessly ==I was inflicting upon him my own anxious awareness of time as an oppressive force==. How before he knew where he was, his own childhood would have receded into the past, and he too would be out of the secret level of childhood and into the laterally scrolling world of adulthood.
>
> <cite>*[Splendid isolation: how I stopped time by sitting in a forest for 24 hours](https://www.theguardian.com/news/2020/jan/24/wilderness-solo-splendid-isolation-stopped-time-sitting-in-a-forest-24-hours)* ([cache](/david/cache/2020/3fc386b9b57aa937db0a1883502b9ab8/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Remote.md Ver fichero

@@ -2,7 +2,7 @@

> This also isn’t a time to try to simulate the office. Working from home is not working from the office. Working remotely is not working locally. Don’t try to make one the other. If you have meetings all day at the office, don’t simply simulate those meetings via video. This is an opportunity *not* to have those meetings. Write it up instead, disseminate the information that way. Let people absorb it on their own time. Protect their time and attention. [Improve the way you communicate.](https://basecamp.com/guides/how-we-communicate)
>
> Ultimately this major upheaval is an *opportunity*. This is a chance for your company, your teams, and individuals to learn a new skill. <mark>Working remotely is a skill.</mark> When this is all over, everyone should have a new skill.
> Ultimately this major upheaval is an *opportunity*. This is a chance for your company, your teams, and individuals to learn a new skill. ==Working remotely is a skill.== When this is all over, everyone should have a new skill.
>
> <cite>*[Working remotely builds organizational resiliency](https://m.signalvnoise.com/working-remotely-builds-organizational-resiliency/)* ([cache](/david/cache/2020/5c374b4df521b1ef44c86cd9a3cc022f/))</cite>


+ 2
- 2
david/2020/fragments/Renonciation.md Ver fichero

@@ -1,7 +1,7 @@
## Renonciation

> Nous disons : « Pas à pas, j’arrête le murmure du ruisseau. » En vous promenant le long du ruisseau, vous entendrez l’eau couler. Le son est continu, mais vous devez pouvoir l’arrêter si vous voulez l’arrêter. <mark>C’est cela la renonciation.</mark> Différentes pensées l’une après l’autre se succèdent dans votre esprit, mais si vous voulez arrêter votre pensée, vous le pouvez. Quand vous serez capable d’arrêter le murmure du ruisseau, vous apprécierez la sensation de votre travail. Mais tant que vous avez quelque idée fixe, ou que vous êtes pris par une certaine routine de comportement, vous ne pouvez apprécier le vrai sens des choses.
> Nous disons : « Pas à pas, j’arrête le murmure du ruisseau. » En vous promenant le long du ruisseau, vous entendrez l’eau couler. Le son est continu, mais vous devez pouvoir l’arrêter si vous voulez l’arrêter. ==C’est cela la renonciation.== Différentes pensées l’une après l’autre se succèdent dans votre esprit, mais si vous voulez arrêter votre pensée, vous le pouvez. Quand vous serez capable d’arrêter le murmure du ruisseau, vous apprécierez la sensation de votre travail. Mais tant que vous avez quelque idée fixe, ou que vous êtes pris par une certaine routine de comportement, vous ne pouvez apprécier le vrai sens des choses.
>
> <cite>*[Esprit zen, esprit neuf](/david/2020/12/21/#esprit-zen-esprit-neuf)*, Shunryu Suzuki</cite>

Comment faire pour arrêter une rivière en crue ?
Comment faire pour arrêter une rivière en crue ?

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Sagesse.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Sagesse

> Il n’est pas nécessaire de faire un effort pour penser d’une manière particulière. Votre pensée ne devrait pas être partiale. Nous pensons simplement avec notre esprit intégral, et voyons sans un effort les choses telles qu’elles sont. Simplement voir, et être prêt à voir les choses avec notre esprit intégral, c’est cela la pratique de zazen. Si nous sommes prêts à penser, nous n’avons pas besoin de faire un effort pour penser. C’est ce qu’on appelle la conscience présente. La conscience présente est en même temps la sagesse. Par sagesse, nous n’entendons pas une faculté ou une philosophie particulières. <mark>Avoir l’esprit prêt, cette qualité est la sagesse.</mark> Divers enseignements et philosophies, diverses formes d’études et de recherche, pourraient donc être la sagesse. Mais nous ne devrions pas nous attacher à une sagesse particulière, telle celle enseignée par Bouddha. La sagesse n’est pas quelque chose qui s’apprend. La sagesse viendra de votre conscience présente. Il s’agit donc d’être prêt à voir, et d’être prêt à penser. C’est ce qu’on appelle la vacuité de votre esprit. La vacuité n’est autre que la pratique de zazen.
> Il n’est pas nécessaire de faire un effort pour penser d’une manière particulière. Votre pensée ne devrait pas être partiale. Nous pensons simplement avec notre esprit intégral, et voyons sans un effort les choses telles qu’elles sont. Simplement voir, et être prêt à voir les choses avec notre esprit intégral, c’est cela la pratique de zazen. Si nous sommes prêts à penser, nous n’avons pas besoin de faire un effort pour penser. C’est ce qu’on appelle la conscience présente. La conscience présente est en même temps la sagesse. Par sagesse, nous n’entendons pas une faculté ou une philosophie particulières. ==Avoir l’esprit prêt, cette qualité est la sagesse.== Divers enseignements et philosophies, diverses formes d’études et de recherche, pourraient donc être la sagesse. Mais nous ne devrions pas nous attacher à une sagesse particulière, telle celle enseignée par Bouddha. La sagesse n’est pas quelque chose qui s’apprend. La sagesse viendra de votre conscience présente. Il s’agit donc d’être prêt à voir, et d’être prêt à penser. C’est ce qu’on appelle la vacuité de votre esprit. La vacuité n’est autre que la pratique de zazen.
>
> <cite>*[Esprit zen, esprit neuf](/david/2020/12/21/#esprit-zen-esprit-neuf)*, Shunryu Suzuki</cite>


+ 2
- 2
david/2020/fragments/Salaire.md Ver fichero

@@ -1,9 +1,9 @@
## Salaire

> Nos personnes doivent être libérées de cet aléa et reconnues, de 18 ans à la mort, par un salaire posé comme un droit politique et qu’il serait raisonnable d’inscrire dans une fourchette de 1 à 3. Chacun·e, à sa majorité, quels que soient son passé scolaire et son handicap, est doté·e du premier niveau de qualification, et donc des 1700 euros nets du Smic revendiqué, et peut, par des épreuves de qualification, progresser jusqu’à un salaire plafond de 5000 euros nets : <mark>au-delà, les rémunérations n’ont aucun sens</mark>. Droit politique de tout adulte vivant sur le territoire national, le salaire peut stagner, mais jamais diminuer ou être supprimé.
> Nos personnes doivent être libérées de cet aléa et reconnues, de 18 ans à la mort, par un salaire posé comme un droit politique et qu’il serait raisonnable d’inscrire dans une fourchette de 1 à 3. Chacun·e, à sa majorité, quels que soient son passé scolaire et son handicap, est doté·e du premier niveau de qualification, et donc des 1700 euros nets du Smic revendiqué, et peut, par des épreuves de qualification, progresser jusqu’à un salaire plafond de 5000 euros nets : ==au-delà, les rémunérations n’ont aucun sens==. Droit politique de tout adulte vivant sur le territoire national, le salaire peut stagner, mais jamais diminuer ou être supprimé.
>
> <cite>*[COVID-19, l’ami des dominants](http://www.ardeur.net/2020/04/covid-19-lami-des-dominants/)* ([cache](/david/cache/2020/02c4fd680fe2704b27f59a71a269b3db/))</cite>

[Franck Lepage](/david/2020/12/15/#franck-lepage) avec L’ardeur nous propose une autre vision de ce que l’on peut lire/voir dans les media traditionnels avec une vision plus historique des changements. Des pistes pour comprendre la situation actuelle et notamment identifier pourquoi est-ce qu’elle pourrait aller vers une domination encore plus importante des personnes oppressées. Voir aussi [la vidéo](https://www.youtube-nocookie.com/embed/p6d82YwSFII) ([sur invidio.us](https://invidio.us/watch?v=p6d82YwSFII)) réalisée suite à l’article.

Cela n’est pas très enthousiasmant mais autant ne pas se mettre un masque sur les yeux en ce moment… et peut-être démasquer les réel·le·s coupables. Sans jeux de maux.
Cela n’est pas très enthousiasmant mais autant ne pas se mettre un masque sur les yeux en ce moment… et peut-être démasquer les réel·le·s coupables. Sans jeux de maux.

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Souvenir.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Souvenir

> Les loleurs ont passé des années à pratiquer ce qui était des non-évènements pour eux mais qui étaient autant d’évènements pour celles et ceux qui les recevaient. <mark>Ils les ont oubliés. Nous nous en souvenons.</mark>
> Les loleurs ont passé des années à pratiquer ce qui était des non-évènements pour eux mais qui étaient autant d’évènements pour celles et ceux qui les recevaient. ==Ils les ont oubliés. Nous nous en souvenons.==
>
> **C’est là toute la différence entre les oppresseurs et les opprimés : les oppresseurs aimeraient se souvenir mais ils continuent d’oublier, les opprimés aimeraient oublier mais ils continuent de se souvenir.**
>

+ 2
- 2
david/2020/fragments/Surveillance.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Surveillance

> Et nous nous adapterons à ces mesures. Nous les accepterons, comme nous avons accepté les contrôles de sécurité de plus en plus stricts dans les aéroports après les attaques terroristes. <mark>La surveillance intrusive de nos vies sera considérée comme un prix acceptable à payer</mark> pour jouir en sécurité de la liberté d’être avec d’autres personnes (saines).
> Et nous nous adapterons à ces mesures. Nous les accepterons, comme nous avons accepté les contrôles de sécurité de plus en plus stricts dans les aéroports après les attaques terroristes. ==La surveillance intrusive de nos vies sera considérée comme un prix acceptable à payer== pour jouir en sécurité de la liberté d’être avec d’autres personnes (saines).
>
> Mais comme toujours, le coût réel de cette surveillance sera supporté par les plus pauvres et les plus fragiles.
>
@@ -14,4 +14,4 @@ La contamination de ses proches est problématique ? Est-ce que l’on aménage

La technologie fait peur ? Est-ce que l’on est prêts à consigner tous nos contacts par écrit pour pouvoir remonter et informer sur la douzaine de jours écoulés ?

Tous ces choix politiques sont relativement *low-tech*.
Tous ces choix politiques sont relativement *low-tech*.

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Techbro.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Techbro

> The prodigal tech bro doesn’t so much take an off-ramp from the relatively high status and well-paid job he left when the scales fell from his eyes, as zoom up an on-ramp into a new sector that accepts the reputational currency he has accumulated. <mark>He’s not joining the resistance.</mark> He’s launching a new kind of start-up using his industry contacts for seed-funding in return for some reputation-laundering.
> The prodigal tech bro doesn’t so much take an off-ramp from the relatively high status and well-paid job he left when the scales fell from his eyes, as zoom up an on-ramp into a new sector that accepts the reputational currency he has accumulated. ==He’s not joining the resistance.== He’s launching a new kind of start-up using his industry contacts for seed-funding in return for some reputation-laundering.
>
> <cite>*[The Prodigal Techbro](https://conversationalist.org/2020/03/05/the-prodigal-techbro/)* ([cache](/david/cache/2020/4bda6c744ffb55c0fc4f4bf1f740b4e3/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Traces.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Traces

> Il est dangereux d’ouvrir un livre. La retraite est révolte. Gagner sa cabane, c’est disparaître des écrans de contrôle. <mark>L’ermite s’efface. Il n’envoie plus de traces numériques, plus de signaux numériques, plus d’impulsions bancaires.</mark> Il se défait de toute identité. Il pratique un *hacking* à l’envers, sort du grand jeu. Nul besoin d’ailleurs de gagner la forêt. L’ascétisme révolutionnaire se pratique en milieu urbain. La *société de consommation* offre le choix de s’y conformer. Il suffit d’un peu de discipline. Dans l’abondance, libre aux uns de vivre en poussah mais libre aux autres de jouer les moines et de se tenir amaigris dans le murmure des livres. Ceux-ci recourent alors aux forêts intérieures sans quitter leur appartement.
> Il est dangereux d’ouvrir un livre. La retraite est révolte. Gagner sa cabane, c’est disparaître des écrans de contrôle. ==L’ermite s’efface. Il n’envoie plus de traces numériques, plus de signaux numériques, plus d’impulsions bancaires.== Il se défait de toute identité. Il pratique un *hacking* à l’envers, sort du grand jeu. Nul besoin d’ailleurs de gagner la forêt. L’ascétisme révolutionnaire se pratique en milieu urbain. La *société de consommation* offre le choix de s’y conformer. Il suffit d’un peu de discipline. Dans l’abondance, libre aux uns de vivre en poussah mais libre aux autres de jouer les moines et de se tenir amaigris dans le murmure des livres. Ceux-ci recourent alors aux forêts intérieures sans quitter leur appartement.
>
> <cite>*[Dans les forêts de Sibérie](/david/2020/12/21/#dans-les-forets-de-siberie)*, Sylvain Tesson</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Tracking.md Ver fichero

@@ -2,7 +2,7 @@

> But let’s think for a moment what is actually necessary to achieve our goal: it turns out we could largely achieve what we want without a centralized infrastructure. […]
>
> Either way the central authority would not know who you are. Your only point of contact would be when you become a covid case. Most importantly <mark>this system could be created in a way where it’s completely useless for tracking people</mark> but still be useful for contact tracing.
> Either way the central authority would not know who you are. Your only point of contact would be when you become a covid case. Most importantly ==this system could be created in a way where it’s completely useless for tracking people== but still be useful for contact tracing.
>
> <cite>*[App Assisted Contact Tracing](https://lucumr.pocoo.org/2020/4/3/contact-tracing/)* ([cache](/david/cache/2020/42616669988094757bf9d4864ee4ab4f/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Une route.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Une route ?

> À mes yeux la route à choisir est celle qui parait la plus longue et complexe, parce que <mark>c’est la voie la plus humaine</mark>. C’est pas une solution, hein : c’est une route. On va trébucher, on va se paumer et on va fatiguer. Mais avec un peu de jugeote, on peut cheminer en bonne compagnie, réaliser bien plus et aller un peu plus loin que les ignares qui se prennent pour des puissants.
> À mes yeux la route à choisir est celle qui parait la plus longue et complexe, parce que ==c’est la voie la plus humaine==. C’est pas une solution, hein : c’est une route. On va trébucher, on va se paumer et on va fatiguer. Mais avec un peu de jugeote, on peut cheminer en bonne compagnie, réaliser bien plus et aller un peu plus loin que les ignares qui se prennent pour des puissants.
>
> <cite>*[Il n’y a pas de solution, il n’y a que nous](https://framablog.org/2020/04/08/il-ny-a-pas-de-solution-il-ny-a-que-nous/)* ([cache](/david/cache/2020/e3d7b7a2b567315813058779ff45b77d/))</cite>


+ 3
- 3
david/2020/fragments/Unlocking the commons.md Ver fichero

@@ -1,10 +1,10 @@
## Unlocking the commons

> I call this “unlocking the commons,” and it’s the same approach I’ve taken with my Patreon and newsletter. Fans support the person and the work. But it’s not a transaction, a fee for service. <mark>It’s a contribution that benefits everyone.</mark> Free-riders aren’t just welcome; free-riding is the *point*. This, I think, is key to understanding the psychology of patronage. […]
> I call this “unlocking the commons,” and it’s the same approach I’ve taken with my Patreon and newsletter. Fans support the person and the work. But it’s not a transaction, a fee for service. ==It’s a contribution that benefits everyone.== Free-riders aren’t just welcome; free-riding is the *point*. This, I think, is key to understanding the psychology of patronage. […]
>
> This is one of the weird things about patronage. As a consumer, your first thought is to your own benefit. As a patron, it’s to the good of your beneficiary. Likewise, as an artisan supported by patronage, you tend to think more about what’s best for your patrons and audience than you do yourself. […]
>
> The most powerful and interesting media model will remain raising money from members who don’t just permit but *insist* that the product be given away for free. <mark>The value comes not just what they’re buying, but who they’re buying it from and who gets to enjoy it.</mark>
> The most powerful and interesting media model will remain raising money from members who don’t just permit but *insist* that the product be given away for free. ==The value comes not just what they’re buying, but who they’re buying it from and who gets to enjoy it.==
>
> <cite>*[Unlocking the commons](https://www.niemanlab.org/2019/01/unlocking-the-commons/)* ([cache](/david/cache/2020/dfada08049ab34a1200974e7e46cb646/))</cite>

@@ -12,4 +12,4 @@ C’est une chose que j’aimerais [explorer](https://craigmod.com/essays/member

C’est peut-être pour cela que je ne le fais pas en premier lieu :D. Mais quand même ça manque d’échanges. Tout cela en ayant du mal à répondre aux courriels intéressants… incohérences tenaces et gestion du temps compliquée en ce moment.

*Merci à toutes les personnes qui me font des retours sur ces publications ! 🙇*
*Merci à toutes les personnes qui me font des retours sur ces publications ! 🙇*

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Victimes.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Victimes

> Avant la Seconde Guerre mondiale, bombardements aériens et occupation étaient expérimentés en contexte colonial, si bien que la véritable matrice des NG [Nouvelles Guerres] est sans doute à trouver dans les guerres coloniales. Au début du XXe siècle, 90 % des victimes des guerres sont des militaires. Lors de la Seconde Guerre mondiale, ce pourcentage passe à 50 %. À la fin des années 1990, <mark>80 % des victimes sont des civils</mark>.
> Avant la Seconde Guerre mondiale, bombardements aériens et occupation étaient expérimentés en contexte colonial, si bien que la véritable matrice des NG [Nouvelles Guerres] est sans doute à trouver dans les guerres coloniales. Au début du XXe siècle, 90 % des victimes des guerres sont des militaires. Lors de la Seconde Guerre mondiale, ce pourcentage passe à 50 %. À la fin des années 1990, ==80 % des victimes sont des civils==.
>
> <cite>*[La nature est un champ de bataille](/david/2020/12/21/#la-nature-est-un-champ-de-bataille)*, Razmig Keucheyan</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Vivre avec.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Vivre avec

> Les termes par lesquels les langues modernes expriment en général la contrainte, observe-t-elle [Dorothy Lee], se retrouvent chez les Wintu en des tournures qui dénotent la coopération. C’est ainsi qu’une mère n’« emmène » pas son bébé à l’ombre ; elle y « va avec lui ». Un chef ne « dirige » pas son peuple ; il « se tient à ses côtés ». De toute façon, <mark>il n’est jamais plus qu’un conseiller</mark> et ne dispose d’aucun moyen de contrainte pour faire prévaloir ses vues. Les Wintu, note encore Dorothy Lee « ne disent jamais, et en fait ne pourraient pas dire, comme nous, “j’ai une sœur” ou “un fils” ou “un mari”. “*Vivre avec*” est l’expression qui leur sert habituellement à traduire ce que nous appelons la possession, et ils l’emploient pour tout ce qu’ils respectent ; si bien que l’on dira d’un homme qu’il vit avec son arc et ses flèches ».
> Les termes par lesquels les langues modernes expriment en général la contrainte, observe-t-elle [Dorothy Lee], se retrouvent chez les Wintu en des tournures qui dénotent la coopération. C’est ainsi qu’une mère n’« emmène » pas son bébé à l’ombre ; elle y « va avec lui ». Un chef ne « dirige » pas son peuple ; il « se tient à ses côtés ». De toute façon, ==il n’est jamais plus qu’un conseiller== et ne dispose d’aucun moyen de contrainte pour faire prévaloir ses vues. Les Wintu, note encore Dorothy Lee « ne disent jamais, et en fait ne pourraient pas dire, comme nous, “j’ai une sœur” ou “un fils” ou “un mari”. “*Vivre avec*” est l’expression qui leur sert habituellement à traduire ce que nous appelons la possession, et ils l’emploient pour tout ce qu’ils respectent ; si bien que l’on dira d’un homme qu’il vit avec son arc et ses flèches ».
>
> <cite>Entretien dans la revue *Philosophica, vol XIII* en 1974, extrait de *[Pouvoir de détruire, pouvoir de créer](/david/2020/12/21/#pouvoir-de-detruire-pouvoir-de-creer)*, Murray Bookchin</cite>


+ 2
- 2
david/2020/fragments/Webmasters.md Ver fichero

@@ -1,9 +1,9 @@
## Webmasters

> For better or worse, I am a document lover. All of my best intentions to try new digital tools eventually devolve to their most stable ur-forms of text files and spreadsheets. I think back to what hooked me on the web in 1996—our expectations are so often defined by our first loves. The primitive parts of me will always want websites to be editable documents with legible, marked up text on servers. <mark>I began making websites when mastery seemed so possible that people called themselves “webmasters.”</mark> Those expectations are laughable now.
> For better or worse, I am a document lover. All of my best intentions to try new digital tools eventually devolve to their most stable ur-forms of text files and spreadsheets. I think back to what hooked me on the web in 1996—our expectations are so often defined by our first loves. The primitive parts of me will always want websites to be editable documents with legible, marked up text on servers. ==I began making websites when mastery seemed so possible that people called themselves “webmasters.”== Those expectations are laughable now.
>
> <cite>*[Redesign: Wants and Needs](https://frankchimero.com/blog/2020/wants-and-needs/)* ([cache](/david/cache/2020/3006691afcf79e8a0fa83b2f0f64e91a/))</cite>

Un entretien récent me faisait prendre conscience du fait que j’aligne des balises <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> depuis deux décennies. J’ai l’impression d’être passé du statut de *webmaster* à celui de *webservant* : ne plus maîtriser mais essayer de faire le moins de dégâts possible en publiant des pages. Avec j’espère moins d’arrogance, moins de choses à *me* prouver.

Une documentation personnelle et sans prétention mais partagée qui pourrait parfois servir à d’autres.
Une documentation personnelle et sans prétention mais partagée qui pourrait parfois servir à d’autres.

+ 1
- 1
david/2020/fragments/Wordsmiths.md Ver fichero

@@ -2,7 +2,7 @@

> If you are trying to decide between a few people to fill a position, always hire the better writer. It doesn’t matter if that person is a designer, programmer, marketer, salesperson, or whatever, the writing skills will pay off. Effective, concise writing and editing leads to effective, concise code, design, emails, instant messages, and more.
>
> <mark>That’s because being a good writer is about more than words.</mark> Good writers know how to communicate. They make things easy to understand. They can put themselves in someone else’s shoes. They know what to omit. They think clearly. And those are the qualities you need.
> ==That’s because being a good writer is about more than words.== Good writers know how to communicate. They make things easy to understand. They can put themselves in someone else’s shoes. They know what to omit. They think clearly. And those are the qualities you need.
>
> <cite>*[Wordsmiths | Getting Real](https://basecamp.com/gettingreal/08.6-wordsmiths)* ([cache](/david/cache/2020/82e58e715a4ddb17b2f9e2a023005b1a/))</cite>


+ 1
- 1
david/2020/fragments/Zam Transmission.md Ver fichero

@@ -1,6 +1,6 @@
## Transmission

> Une Startup d’État est un service public numérique développé par une équipe autonome pour répondre à un problème lié à une politique publique, financée par une administration porteuse. Elle n’a pas pour objectif de faire du profit et n’a le plus souvent pas de personnalité juridique propre au moment de son lancement (même si <mark>elle peut devenir par la suite un service national au sein d’une administration</mark> ou au sein d’un [GIP](https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupement_d%27int%C3%A9r%C3%AAt_public) autonome). Sa vocation est de maximiser son impact social en répondant aux besoins de ses utilisateurs.
> Une Startup d’État est un service public numérique développé par une équipe autonome pour répondre à un problème lié à une politique publique, financée par une administration porteuse. Elle n’a pas pour objectif de faire du profit et n’a le plus souvent pas de personnalité juridique propre au moment de son lancement (même si ==elle peut devenir par la suite un service national au sein d’une administration== ou au sein d’un [GIP](https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupement_d%27int%C3%A9r%C3%AAt_public) autonome). Sa vocation est de maximiser son impact social en répondant aux besoins de ses utilisateurs.
>
> <cite>*[À propos - beta.gouv.fr](https://beta.gouv.fr/apropos/)* ([cache](/david/cache/2020/86939b13f2cea3d1ffbaa5b544fe5e45/))</cite>


Cargando…
Cancelar
Guardar